• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Santé
  • >
  • Eradiquer la légionellose grâce à “l’électro fréquence magnétique pulsée”

Eradiquer la légionellose grâce à “l’électro fréquence magnétique pulsée”

legionellae.jpgDes biofilms, dans lesquels les colonies de bactéries se nourrissent et se développent, stagnent sur les parois des canalisations d’eau. Ils facilitent le développement de bactéries telles que la légionellose ou les pseudomonas.

Jusqu’à présent, pour éradiquer ces biofilms il fallait utiliser des traitements chimiques. Cette solution n’est néanmoins pas très efficace puisque la couche se reforme. De plus, traiter l’eau avec des produits chimiques pose de nombreux problèmes sur la santé et sur la préservation de l’environnement

Selon le quotidien “La Montagne” paru mercredi, Bernard Moulin s’est intéressé “aux diagnostics du bâtiment et aux formes modernes de pollution“. “C’était il y a vingt ans. L’utilisation des nappes phréatiques pour abreuver les élevages posaient de sérieux problèmes avec la présence des algues vertes ! Le système a mis 20 ans pour être crédible !“, a-t-il indiqué au journal.

Avec le développement de bactéries dangereuses pour l’homme, comme la légionelle, dans les installations accueillant le public, “Spectrum Ingénierie”, la société de Bernard Moulin a développé “son process technologique pour l’éradication du calcaire et du biofilm“.

Une canalisation propre en moins de 15 semaines

Le nouveau procédé breveté à l’INPI, est basé sur “l’électro fréquence magnétique pulsée“. Cette technologie “dynamise” la structure physique des molécules d’eau afin de les rendre actives et de faire “décoller” tous les biofilms des canalisations. Grâce à une antenne électromagnétique pulsée fixée à l’extérieure de la canalisation d’eau, l’effet électromagnétique passe au travers du tuyau sans être en contact direct avec l’eau.

Selon la société, “les impulsions OEM (ondes électromagnétiques) agissent physiquement sur la formation et sur le grossissement des germes de cristallisation de carbonate de calcium au sein du liquide, au détriment de ceux qui se forment habituellement sur les parois en l’absence de traitement. Autrement dit, le carbonate de calcium reste dans l’eau mais ne peut plus nuire. La destruction progressive du biofilm, élimine ce dernier jusqu’à ce que les colonies de légionelles présentent dans l’installation se réduisent à néant“.

Quelque soit le modèle de Spectrum, le fonctionnement est le même. Le process Spectrum consiste à programmer l’intensité des ondes électromagnétiques en fonction du débit effectif de l’eau dans la canalisation à traiter. En moins de 15 semaines votre canalisation est nettoyée de son biofilm et le calcaire collé à l’intérieur des tuyaux va petit à petit s’éroder“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter