Le Qatar climatise ses rues

Le Qatar climatise maintenant ses extérieurs à cause de la chaleur

 

Avec une température extérieure atteignant 46°C, le Qatar croule sous la chaleur. Le pays a donc décidé d’installer des climatiseurs en extérieur pour diminuer les risques sur la santé de ses habitants.

 

Les autorités du Qatar ont entrepris un projet ambitieux et « quelque peu » controversé pour faire face à la hausse des températures qui touche le pays, et ce en climatisant ses rues. Ce projet pourrait toutefois aggraver la situation car le refroidissement utilisera de l’énergie provenant de combustibles fossiles.

Une zone bientôt inhabitable

Le Qatar connaît actuellement des températures estivales atteignant par moment jusqu’à 46 degrés. Après avoir commencé à climatiser ses stades de football en vue de sa préparation à la Coupe du monde de football qui se tiendra sur son sol en 2022, le pays a décidé de refroidir ses rues et ses marchés en plein air.

Le Qatar est le plus grand pays émetteur de gaz à effet de serre par habitant selon la Banque mondiale, et la crainte qui prévaut est qu’il devienne bientôt inhabitable.

Si le réchauffement climatique atteint en moyenne au sein du globe terrestre 2 degrés Celsius, les températures au Qatar vont indubitablement continuer à augmenter. Mohammed Ayoub, directeur principal de la recherche à l’Institut de recherche sur l’environnement et l’énergie du Qatar, a déclaré : « Nous parlons d’une augmentation de 4 à 6 degrés Celsius dans une zone où les températures sont déjà très élevées. Nous nous intéressons donc davantage à la question de savoir quel en sera l’impact sur la santé et la productivité de la population. »

Chaleur et humidité intense

Les risques sont élevés au Qatar, en raison du taux d’humidité élevé. L’humidité de l’air renforce les problèmes pour la santé car elle cesse l’évaporation du corps, ce qui lui empêche de se refroidir par la transpiration. Jos Lelieveld, chimiste de l’atmosphère à l’Institut de chimie Max Planck en Allemagne et expert du climat du Moyen-Orient, a déclaré : « S’il fait chaud et que l’humidité relative est proche de 100%, vous pouvez mourir de la chaleur que vous produisez vous-même ».

La Coupe du monde au Qatar a déjà été retardée d’environ cinq mois en raison du risque auquel les supporters seraient exposés à cause de la chaleur. Le gouvernement envisage de rendre la Coupe du Monde neutre en carbone, mais les experts ont déjà déclaré qu’un tel objectif était irréaliste. La situation au Qatar mérite que l’on se pose la question de savoir à partir de quel niveau les dirigeants mondiaux commenceront à agir contre le changement climatique ?

  • facebook
  • googleplus
  • twitter