Loïc Le Floch-Prigent de retour aux affaires ?

le_floch_prigent.JPGLoïc Le Floch-Prigent refait surface. Depuis sa sortie de prison en avril 2004, l’ex-PDG d’Elf Aquitaine se faisait très discret. Il serait peut-être de retour aux affaires, à Houston aux Etats-Unis, où il est soupçonné de vouloir prendre le contrôle d’une petite société pétrolière Vaalco Energy, productrice de pétrole au Gabon et en Angola.

L’affaire est révélée cette semaine par le magazine “Paris-Match”. Une plainte a été déposée la semaine dernière devant la cour fédérale de Houston par les dirigeants de Vaalco. Ils accusent Loïc Le Floch-Prigent d’être derrière la société suisse Pilatus Energy qui cherche, avec l’aide du fond d’investissement Nanes Delorme Partners, dont le responsable est le demi-frère de Patrick Balkany, Julien Balkany, à prendre le contrôle de leur société.

Vaalco est une petite société pétrolière, propriétaire de puits aux Philippines et depuis 1995, de forages au Gabon et en Angola. En cette période de flambée de l’or noir, cette société devient intéressante en raison des droits d’exploration qu’elle détient en mer du Nord.

Le Floch dément

Interrogé par Paris-Match, l’ex PDG d’Elf déclare ne pas participer à cette affaire. “Je n’ai rien à voir avec Vaalco, ni avec Pilatus dont le ne suis ni actionnaire, ni dirigeant, ni salarié. Une seule chose est vraie, je suis un ami du propriétaire de Pilatus, un riche Emirien. Mais il n’est pas interdit de parler à un ami. Il n’est pas interdit non plus, pour une société d’investissement, de faire une opération boursière sur une entreprise décotée“. Cette proximité qu’entretient Loïc Le Floch-Prigent avec le dirigeant de Pilatus suffira-t-elle a l’incriminer dans cette affaire, Houston tranchera.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter