OGM : au tour de la Roumanie

Mon_810.JPGAprès la France c’est au tour de la Roumanie de revenir sur la culture du maïs transgénique dans le pays. Jeudi dernier, le ministre de l’environnement roumain, Attila Korodi a demande aux fermiers du pays de ne pas semer de maïs OGM à partir de cette année.

A l’occasion d’une réunion organisée par Greenpeace, le ministre de l’Environnement roumain, Attila Korodi a donc annoncé qu’il demandait “aux fermiers de ne pas acheter des semences de Mon 810 et de ne pas les semer à partir de cette année“. Il s’agit là d’une première étapevers un éventuel projet de loi destiné à interdire la récolte de cet OGM sur le territoire roumain.

Interrogé par l’AFP, le ministre roumain justifie cette décision par le fait qu’il existe “encore trop de questions popur laisser cultiver des OGM en Roumanie sans rien faire“. Il ajoute que “au cas où l’évaluation (une enquête sollicitée par le ministre)… révèle des risques réels sur l’environnement et la santé, nous sommes décidés à lancer un projet pour interdire la culture de maïs Mon 810“.

La Roumanie serait le plus important producteur de maïs de l’Union européenne avec 3 millions d’hectares cultivés annuellement.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter