50% des Français ignorent qu’ils peuvent changer de fournisseurs d’énergie

poteau_electrique.JPGSelon un sondage publié mardi par TNS Sofres, les français se sentiraient peu concernés par l’ouverture des marchés de l’énergie à la concurrence. L’institut qui souligne “le poids des habitudes et du passé” estime néanmoins que “les choses bougent”.

50% des Français ignorent toujours qu’ils peuvent changer de fournisseur d’énergie. Selon le quotidien “Les Echos” paru mardi, c’est ce qu’a montré une étude de TNS Sofres réalisée fin janvier auprès de 850 personnes et publiée mardi. Les résultats montrent “le poids assez logique des habitudes et du passé“, après des décennies dominées par les groupes publics EDF et GDF.

74% des personnes interrogées ne peuvent pas citer le nom d’un autre fournisseur d’électricité qu’EDF et 86% un autre fournisseur de gaz que GDF. Lorsqu’elles déménagent, 77% des personnes interrogées appellent d’abord EDF. 67% des sondés estiment que l’augmentation des prix est liée avec l’ouverture des marchés énergétiques à la concurrence. En juin dernier, lors d’un précédent sondage réalisé avec le cabinet Unilog Management, seulement 49% des personnes interrogées le pensaient. Pour 33% des sondés, le changement de fournisseur est compliqué.

Selon TNS Sofres, quelque 95% des personnes interrogées qui ont déjà regardé les offres des fournisseurs alternatifs d’énergie ont finalement gardé leur fournisseur. Un sondage Ifop réalisé les 10 et 11 janvier pour la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR), montrait que 3% des particuliers avaient l’intention de changer de fournisseur d’électricité et 2% pour le gaz.

“Les choses bougent”

Pour la TNS Sofres, des “progrès” ont néanmoins été réalisés. Alors qu’en juin dernier, 69% des personnes interrogées “étaient dans le flou ou l’erreur quant à la date du basculement“, aujourd’hui, ils ne sont plus que 50% à ignorer que le marché de l’énergie est ouvert à la concurrence.

Les choses bougent“, a indiqué au quotidien Edouard Lecerf, directeur général adjoint de TNS sofres. “Des acteurs émergent : le nom de Poweo arrive devant celui de Gaz de France pour les sondés capables de citer un autre fournisseur d’électricité qu’EDF“.

Si 12% des personnes interrogées se disent prêtes à regarder les nouvelles offres, pour TNS Sofres cela signifie que “les ménages ne sont pas rétifs à l’ouverture“. “Tous les acteurs doivent continuer à évangéliser une opinion malléable“, a-t-il ajouté. Il reste encore “beaucoup à faire en termes de communication“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter