Les non-fumeurs fument trop

cigarette.jpgDans le canton suisse du Valais, une étude menée l’année dernière a permis de mesurer scientifiquement l’exposition au tabagisme passif passif. D’après cette enquête, les employés de restaurants, bars ou discothèques inhalent l’équivalent de 15 à 38 cigarettes par jour.

Selon l’ATS, dans le cadre d’une campagne pour la prévention du tabagisme, 1.500 badges capteurs de nicotine ont été distribués à la population début 2007. Ces badges ont permis de constater que quasiment tous les porteurs de badges ont été exposés à la fumée passive.

5,7% des personnes portant ces badges ont été faiblement exposées au tabagisme passif (moins de 0,2 équivalent-cigarette/ jour). Le reste des participants à l’étude a été plus ou moins fortement exposé au tabagisme passif avec des doses allant de 1-2 équivalents-cigarettes à plus de 10 par jour. L’étude a également confirmé que les secteurs où les personnes sont fortement exposés au tabagisme passif sont les cafés, les bars et les discothèques.

“Quantifier” l’exposition au tabagisme passif

298 femmes et 299 hommes âgés entre 3 mois et 82 ans ont porté ces capteurs de nicotine. 26 autres badges ont été placés dans des endroits fixes.

L’objectif des chercheurs de l’Institut universitaire romand de santé au travail, de Lausanne, qui ont mené cette étude, était de “quantifier scientifiquement l’exposition de la population à la fumée passive afin de faciliter les décisions d’interdiction de fumer dans les bâtiments publics, en particulier ceux de la restauration et de l’hôtellerie“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter