Nouveau cas de fièvre aphteuse en Angleterre

vache_pre.JPGEt c’est reparti, les autorités britanniques ont du abattre les animaux d’une ferme du Surrey dans le sud-est de l’Angleterre, ferme voisine de celle où un foyer de fièvre aphteuse a été détecté hier.

Un nouveau foyer de fièvre aphteuse a en effet été détecté hier dans une ferme britannique de Egham, à l’ouest de Londres, à 20 km du foyer identifié en août. Par mesure de précaution, le Defra, ministère de l’Agriculture britannique a décidé d’abattre également les bêtes de la ferme voisine. “C’est une mesure de précaution et cela a été détecté par la santé animale pendant la phase de surveillance de cet après-midi” annonçait le Defra dans un communiqué.

Si les scientifiques chargés d’identifier la souche du virus relevé hier n’ont toujours pas communiqué leur résultats, selon des sources non identifiées de la BBC, il semblerait que cette souche serait du même type que celle de l’épizootie du mois d’août.

Les autorités britanniques ont donc de nouveau interdit le transport des porcs, bovins et ovins dans le pays. Une zone de protection de 3 kilomètres un périmètre de surveillance de 10 kilomètres ont été mis en place autour de la ferme incriminée.

Embargo européen rétabli

Alors que l’embargo européen sur toutes les exportations de viande et de bétails britanniques a été rétabli, le Premier ministre Gordon Brown a convoqué une réunion d’urgence avec ses principaux collaborateurs.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter