J.V. Placé souhaite bannir le diesel des grandes villes

Tandis que s’ouvre aujourd’hui à Paris la première conférence environnementale de l’ère Hollande, Jean-Vincent Placé, président du groupe Europe Ecologie – Les Verts au Sénat demande l’interdiction du diesel en ville d’ici 3 ans. Une mesure radicale pour un pays engagé dans une politique pro diesel depuis de nombreuses années.

Invité ce matin sur Europe 1, Jean-Vincent est revenu sur sa volonté de voir les véhicules à moteur diesel quitter les rues des agglomérations françaises. “Il faut indiquer le cap, dans les trois ans, d’interdiction d’utilisation du diesel dans les grandes villes“, expliquait ce matin le président du groupe EELV au Sénat. “Ce sont des mesures notamment européennes qui commencent à se mettre en place et nous, comme souvent, nous sommes à la traîne“, ajoutait-il.

Avant l’été, les conclusions d’une étude menée sur les conséquences du diesel sur notre santé avaient été édifiantes, évoquant un “scandale de santé publique comparable à celui de l’amiante en son temps“. Un constat qui pousse le leader écologiste à souhaiter l’interdiction à terme du diesel.

Premièrement, il y a des niches fiscales qui favorisent le diesel dans notre pays, et celles-là, il faut progressivement les supprimer. J’en ai parlé à Jérôme Cahuzac et il n’a pas été très réceptif. Le débat parlementaire, j’espère, fera avancer la cause“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter