Vaccin : le Gardasil sur la sellette

Encore une polémique autour d’un vaccin. C’est désormais au tour du Gardasil, vaccin destiné à protéger les jeunes femmes du cancer du col de l’utérus, d’être sur la sellette après que deux jeunes filles aient ressenti des maux de tête et de ventre insupportables ainsi que des crises de paralysie après l’injection du dit vaccin.

Deux jeunes filles qui ont reçu une dose de Gardasil, vaccin distribué par le laboratoire Sanofi Pasteur MSD et destiné à lutter contre le cancer du col de l’utérus, ont ressenti des effets secondaires importants après l’injection, dont des crises de paralysie imprévisibles, des maux de tête et de ventre insoutenables. La première jeune fille, âgée de 16 ans a reçu deux injection du produit, la seconde, 20 ans, trois. Elles ont envoyé une demande d’indemnisation à la commission régionale de conciliation et d’indemnisation des accidents médicaux (CRCI) de Lyon. Selon Me Charles Joseph-Oudin, l’avocat des jeunes filles, “environ 5 ou 6” autres demandes devraient intervenir prochainement.

Une campagne remise en compte

S’agissant du lien entre les symptômes ressentis par les jeunes filles et le vaccin, l’hôpital de Voiron dans l’Isère, qui a reçu Laura Agnès, la plus jeune des deux, mentionne “une polyradiculonévrite chronique, probablement à la suite d’une injection de Gardasil“, précise le Monde. Quant à la seconde, aucun lien n’a pu être clairement établi à ce jour, des médecins évoquant plutôt des problèmes relationnels avec sa mère ayant conduit à beaucoup de stress.

Néanmoins, au delà des effets de ce vaccin, un collectif  de médecins, Med’Ocean, a déjà adressé une lettre ouverte à Xavier Bertrand, lettre dans laquelle ils remettent en cause le bien fondé d’une campagne de vaccination  basée sur une peur injustifiée et emettent des doutes sur l’efficacité du Gardasil.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter