Sécurité sanitaire : neuf établissements fermés

Alors que la bactérie E.coli a semé la panique en Allemagne et à Bordeaux en France, les Français sont de plus en plus méfiants vis à vis de ce qu’ils trouvent dans leur assiette. Dans ce contexte, et en cette période de vacances estivales, les services de la répression des fraudes ont visité  plus de 1.700 établissements  proposant de le vente à emporter.

Une vaste opération nationale de contrôle a donc été menée par les services de répression des fraudes entre le 27 juin et le 1er juillet. Ces derniers ont alors contrôlé 1.725 établissements, des fast-food, ou des enseignes proposant de la vente à emporter. Menée à l’initiative des ministères de la Consommation, du Tourisme mais aussi de l’Agriculture, cette opération est une réponse à l’inquiétude des consommateurs face aux contaminations diverses de ces derniers temps, comme E.coli en Allemagne ou à Bordeaux.

Neuf fermetures

Suite à cette opération, neuf établissements ont été fermés temporairement, 43 procès-verbaux ont été dressés et 140 mises en demeure administratives ont été prononcées. Les services de la répression des fraudes ont également effectué 40 saisies de produits, dont 387 kilos de viande destinés à la destruction dans les Alpes-Maritimes. L’occasion pour Bruno Le Maire et Frédéric Lefebvre, son homologue au ministère de la Consommation, de demander aux “fédérations professionnelles et à tous les acteurs de la filière de se mobiliser à travers des formations du personnel à l’hygiène et à la sécurité sanitaire des aliments“.

Les consommateurs notamment tous ceux qui sont en vacances doivent pouvoir aller tranquillement dans les établissements en sachant qu’on mène tous les contrôles et qu’on hésite pas quand il y a nécessité à prendre des mesures drastiques“, ajoute Frédéric Lefebvre

  • facebook
  • googleplus
  • twitter