MEDICAMENT – Didier Jambart gagne son procès

Didier Jambart a vu sa vie chamboulée par la prise d’un médicament  destiné à soigner sa maladie de Parkinson. La prise de ce médicament avait en effet rendu l’homme accro au jeu et au sexe. Le tribunal de Nantes vient de reconnaitre le préjudice et condamne le laboratoire à lui verser plus de 100.000 euros de dommages et intérêts.

Didier Jambart avait donc lancé une procédure judiciaire à l’encontre des laboratoires GSK, qui commercialisent le Requip, un médicament destiné aux malades de Parkinson mais aux effets secondaires particuliers. Suite à la prise de ce médicament, Didier Jambart était devenu accro au jeu et au sexe et sa vie était devenue un enfer.

La notice du médicament précise toutefois les effets secondaires du médicament, mais uniquement depuis 2006, soit après que Didier Jambart ait été traité. La tribunal de Nantes a donc jugé le laboratoire entièrement responsable des conséquences subies par Didier Jambart et a condamné le laboratoire GSK à lui verser 117.100 euros de dommages et intérêts.

Le combat continue pour toutes les personnes qui n’osent pas se faire connaître” annonçait Didier Jambart à l’issue du verdict. Quant à son avocat, il a tenu à saluer “une première en France, ouvrant une voie royale pour toutes les personnes qui ont pris ce genre de médicament“.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter