Veolia Eau séduit le Sultanat d’Oman

Veolia Eau a annoncé avoir remporté le contrat de cogestion des services d’eau du Sultanat d’Oman pour le compte de PAEW, l’autorité publique en charge de l’eau et de l’électricité. D’une durée de cinq ans, ce contrat est assorti d’une option de renouvellement de deux ans. Et ce n’est pas tout… La société d’Etat Majis Industrial Services Company, MISC, vient également de choisir Veolia Eau pour mettre en place un « partenariat d’alliance stratégique ». Ce contrat de six ans porte sur l’exploitation, la maintenance et la gestion des services d’eau du Port de Sohar en Oman.

Veolia Eau a le vent en poupe dans el Sultanat d’Oman où la société française vient de remporter deux importants contrats. Dans un premier temps, la société assurera la cogestion des services de l’eau du Sultanat pour le compte de son autorité publique en charge de l’eau et de l’électricité, PAEW. PAEW est responsable de l’alimentation en eau de huit des neuf régions d’Oman, dont la capitale Mascate, soit au total 2,3 millions d’habitants, représentant environ 70 % de la population du Sultanat.

Les principaux objectifs du contrat conclu avec Veolia Eau portent sur l’amélioration de la gestion des installations – les rendements de réseaux en particulier – et l’extension de la couverture de la desserte en eau potable du Sultanat, notamment par le biais de petites unités de dessalement (zones rurales côtières). Par ce contrat, les autorités du Sultanat affirment leur volonté de développer, d’améliorer et de renforcer les capacités et la qualité des infrastructures d’eau du pays.

Un partenariat d’alliance stratégique

Dans un second temps Veolia Eau a également eu les faveurs de la société d’Etat Misc afin d’élaborer ensemble un “partenariat d’alliance stratégique”. Ce partenariat porte sur deux aspects : l’exploitation et la maintenance des infrastructures existantes et à venir de MISC, ainsi que l’ “assistance à la gestion stratégique” par la mobilisation, à la demande, de savoir-faire pour différents besoins de services d’eau.

L’exploitation recouvre une infrastructure de captage d’eau de mer (SWIF), dotée d’un système de pompage et d’électro-chloration (d’une capacité de 8 millions de m³/jour), un système de distribution d’eau de mer de refroidissement (60 000 m³/h pour un réseau de 15 km) et de distribution d’eau de process à usage industriel (32 000 m³/jour), de même qu’un réseau d’eau potable (8 000 m³/jour) et de collecte des eaux usées domestiques (stations de pompage et réseau). L’exploitation concernera ensuite de futures infrastructures en projet, notamment une usine d’osmose inverse pour la fourniture d’eau de process ainsi que l’extension du captage d’eau. Seureca, le bureau d’ingénieurs conseil de Veolia Environnement à l’international, contribuera à l’assistance de gestion stratégique en fournissant l’expérience de ses spécialistes de l’ingénierie de l’eau.

MISC a pour mission de fournir des services aux industries du port de Sohar. Ce port industriel à développement rapide (qui relève à 50 % du Sultanat d’Oman et à 50 % du Port de Rotterdam) est situé à 250 km au nord de Muscat. Ses trois principaux secteurs d’activité sont la logistique, la pétrochimie et les métaux.

Quelques années après le développement et l’exploitation de l’usine de dessalement d’eau de mer par osmose inverse de Sur (un contrat BOO passé en 2007 pour une capacité de 80 000 m3/jour) et le contrat de gestion passé avec Haya Water (remporté en 2006), ces deux nouveaux succès illustrent la confiance accordée par le Sultanat d’Oman à Veolia Eau.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter