Londres 2012 : inauguration de la centrale de King’s Yard

La nouvelle centrale énergétique du Parc Olympique de Londres, King’s Yard, a été officiellement inaugurée hier par le maire de Londres. Boris Johnson était accompagné de David Higgins, le directeur général de l’ODA et Gérard Mestrallet, patron de GDF Suez, qui a financé et qui va gérer la centrale d’énergie.

Cette centrale ultra moderne contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre du Parc Olympique. Equipée d’une tri-génération produisant à la fois de la chaleur, de la climatisation et de l’électricité à partir de gaz naturel et de biomasse, elle fournira un système de chauffage et de climatisation performant et peu carboné.

L’unité de dernière génération est également emblématique de la démarche engagée par Londres à l’occasion des Jeux Olympiques en faveur du développement durable. Elle est désormais prête à couvrir les besoins de chauffage et de climatisation de l’ensemble du Parc Olympique ainsi que les nouveaux bâtiments et infrastructures qui verront le jour après 2012.

Faciliter la transition vers une économie peu carbonée

La centrale énergétique, ainsi que le réseau urbain, chauffage et climatisation, du Parc Olympique et du nouveau quartier «durable» du Grand Londres (Stratford) a été conçue, financée et construite par Cofely, filiale de GDF Suez. Après les jeux, ces infrastructures seront exploitées pendant 40 ans par le groupe. Ce projet est, à ce jour, le plus important de ce type au Royaume-Uni.

Pour Boris Johnson, le maire de Londres, “il était impératif de lier étroitement les Jeux Olympiques de Londres 2012 avec des critères de développement durable. Non seulement les londoniens en bénéficieront en terme d’opportunités d’emplois et d’acquisition de nouvelles compétences, mais cela contribuera également a faciliter la transition vers une économie peu carbonée. C’est une fantastique réussite que les énergies du Parc Olympique soient produites sur site. L’électricité, le chauffage et la climatisation desserviront les différents bâtiments du site Olympique ainsi que le nouveau quartier que nous créons à l’est de Londres. Nous allons promouvoir la construction de centre énergétiques de ce type à travers le Fonds London Green qui offre des crédits pour des projets d’infrastructure innovants“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter