Plus d’analyses pour le saumon OGM

Alors que les Etats-Unis s’apprêtent à autoriser la commercialisation du premier saumon génétiquement modifié, un comité d’experts indépendants recommande aux autorités de pousser les analyses avant toute mise sur le marché.

Un comité composé de quatorze experts et dirigé par le Dr vétérinaire David Senior de l’Université de Louisiane, vient d’adresser un message à la Food and Drug Administration leur conseillant de procéder à davantage d’analyses avant d’autoriser la commercialisation du saumon génétiquement modifié proposé par la société américaine AquaBounty Technologies.  S’il  leur apparait toutefois que ce saumon semble sans danger pour la consommation humaine, une mise sur le marché demande plus d’études.

Hormone de croissance

La FDA n’est pas tenue de suivre les recommandations émises par le comité même si  elle en tient compte la plupart du temps. De son côté, Ronald Stotish, le PDG d’AquaBounty se montre optimiste et espère “que certains malentendus seront clarifiés et que les discussions se poursuivront“.

Le saumon développé par la firme américaine  grossit deux fois plus vite qu’un autre saumon. Ainsi, il atteint sa taille adulte entre 16 et 18 mois contre 30 pour un saumon “classique“. Cette croissance accélérée est provoquée par l’introduction d’un gène produisant une hormone de croissance importé du saumon quinnat du Pacifique. Élevé uniquement en pisciculture au Panama et au Canada, il n’existerait alors aucun risque de perturbation de l’équilibre naturel des autres poissons.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter