Obama offre deux milliards de dollars au solaire

Alors que l’Amérique est encore sous le choc de la marée noire provoquée par l’explosion d’une plate-forme pétrolière dans le golfe du Mexique, le président américain Barack Obama a annoncé samedi que son gouvernement allait débloqué près de deux milliards de dollars, soit 1,6 milliards d’euros, pour les consacrer au développement de l’énergie solaire dans son pays.

L’administration Obama va donc débloquer des fonds pour le développement du solaire aux Etats-Unis. Selon les experts, les projets financés par ces fonds pourraient engendrés la création de  2.000 emplois temporaires et 1.500 permanents. Deux entreprises bénéficieront en priorité de ces fonds, Abengoa Solar et Abound Solar Manufacturing.

La première a pour projet de construire l’une des plus grandes centrales solaire du monde en Arizona. Selon la compagnie espagnole implantée aux Etats-Unis, grâce à ce projet baptisé  “Solana”, 770 hectares pourraient être couverts et produire ainsi quelques  280 MW, soit l’équivalent de la fourniture d’électricité pour 70.000 foyers. Une telle technologie permet également de réduire les émissions de carbone.  Quant à la seconde entreprise bénéficiaire, elle a débuté la construction de fermes solaires dans le Colorado et l’Indiana.

“Dépenser l’argent que nous n’avons pas”

“Après des années où nous avons regardé des entreprises construire et créer des emplois à l’étranger, le fait que nous ayons attiré une entreprise qui construise une centrale et crée des emplois ici aux Etats-Unis est une bonne chose“, se félicite Barack Obama lors de son annonce. “Nous allons continuer à nous montrer compétitifs pour nous assurer que les emplois et les industries du futur s’implantent ici, en Amérique” ajoute-t-il.

La déclaration du président américain n’est évidemment pas du goût de tous et les Républicains ont déjà manifesté leur opposition. “A un moment où les américains se serrent la ceinture et n’ont pas d’argent, le Président Obama et les démocrates du congrès continuent à dépenser de l’argent que nous n’avons pas”, déclare le sénateur républicain de Géorgie, Saxby Chambliss.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter