Sidaction, le 110 à l’honneur tout le week-end

Alors que chaque année en France, ce sont encore près de 7.000 personnes qui découvrent leur séropositivité, le Sidaction reprend du service ce week-end. Son président Pierre Bergé et sa vice-présidente, Line Renaud, appellent donc à la mobilisation de tous pour que cesse enfin un jour ce fléau.

Depuis des années, grâce à la générosité, les progrès ont été considérables. Mais, hélas, le virus du sida lance depuis toujours de nouveaux défis à nos chercheurs. Nous ne devons pas baisser les bras“, expliquaient Pierre Bergé et Line Renaud lors de la conférence de presse. En France, 130.000 personnes sont porteuses du VIH et 30.000 personnes le seraient  sans le savoir. L’Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Guyane et les Antilles sont les quatre régions françaises les plus touchées. Dans le monde, 33,2 millions de personnes sont porteuses du virus dont 2,3 millions d’enfants de moins de 15 ans. Et la maladie a tué 25 millions de personnes dans le monde depuis son apparition dans les années 1970. Chaque jour 8.500 personnes meurent du sida et 14.000 sont infectées. Le virus contamine une nouvelle personne toutes les sept secondes.

En plus de la mobilisation habituelle des chaines de télévision et de tous leurs animateurs, l’édition 2010 souhaite mettre l’accent sur Internet. Pour l’occasion un site spécifique a été créé, www.2010.sidaction.org. En complément, une «e-mobilisation» est organisée pour relayer sur la toile ce lien internet permettant une promesse de dons, et une application gratuite a été créée pour l’iPhone.

Recherche et prévention

Mais le sidaction, c’est avant tout une grande chaîne de solidarité et 4.500 bénévoles sont mobilisés tout le week-end sur 24 plate-formes téléphoniques  afin de récolter les promesses de dons. Il est possible de faire un don via le 110 (la ligne est ouverte jusqu’au 11 avril 2010), par SMS (taper DON au 33000) ou par courrier (Sidaction – 228 rue du Faubourg Montmartre, 75010 Paris). Pour rappel, les dons sont soumis à une déduction fiscale.

L’ensemble des fonds collectés permettra à l’association de poursuivre ses engagements en redistribuant les fonds suivant la règle des 50/50 de Sidaction. La moitié des fonds récoltés est consacrée à la recherche et l’autre moitié sert à financer des programmes de prévention et d’aide aux malades en France, et dans 33 pays en développement.

> Pour en savoir + : 2010.sidaction.org ou www.sidaction.org

  • facebook
  • googleplus
  • twitter