Grippe A : la France convoitée pour ses vaccins

credit : RTL

Roselyne Bachelot ce matin sur RTL

Alors que de nombreux Français reprochaient à Roselyne Bachelot sa précipitation dans l’achat de vaccin contre la grippe H1N1, la ministre de la Santé a annoncé ce matin sur RTL que plusieurs pays avaient contacté la France pour racheter des doses de vaccin.

Invitée de Jean-Michel Aphatie ce matin sur RTL, Roselyne Bachelot expliquait que “depuis quelques jours, la France est très demandée. Beaucoup de pays nous consultent et nous demandent sin on n’accepterait pas de leur revendre des vaccins“. “Ils n’ont pas pris leurs précautions (…) Moi, je ne veux pas leur vendre ces vaccins tant que je ne suis pas sure, par une constatation clinique, que l’immunité qui est donnée par la première dose et qui est déjà importante, est bien durable“, ajoute-t-elle.

Début de la campagne de vaccination le 12 novembre

Si la grande majorité des Français n’est pour l’heure toujours pas intéressée par cette vaccination, la ministre de la Santé rappelle néanmoins que l’épidémie continue de progresser. “Nous avions à peu près 30.000 consultations pour grippe A au début du mois d’octobre, et nous en avons 341 autres par semaine à la fin de ce mois d’octobre“.

Enfin, Roselyne Bachelot a rappelé que la campagne de vaccination débutera le 12 novembre prochain pour six millions de personnes, notamment pour ceux entourant des nourrissons de moins de six mois,  les plus fragiles, ou encore les personnels de santé ainsi que ceux s’occupant de la petite enfance.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter