Total et le CNRS, partenaires dans le solaire

TotalTotal et le laboratoire de physique des interfaces et des couches minces (LPICM), unité mixte de recherche du CNRS et de l’École Polytechnique, annoncent la création d’une équipe de recherche commune dans le domaine des technologies de couches minces solaires photovoltaïques.

Baptisée NanoPV, cette équipe de recherche comprendra une quinzaine de chercheurs et doctorants provenant à la fois de Total et de l’Unité mixte de recherche CNRS-Ecole Polytechnique. Elle sera basée sur le campus de l’Ecole Polytechnique au c?ur du plateau de Saclay, zone d’excellence française dans le domaine des nanotechnologies. L’engagement de Total représente environ 8 M? pour la première phase de quatre ans. Le programme scientifique portera sur le développement de technologies de couches minces de silicium ainsi que sur l’exploration de nouveaux concepts utilisant des nanofils de silicium. L’objectif principal de ces recherches est de diminuer le coût de l’énergie solaire afin d’en accélérer le déploiement.

Une nouvelle étape dans l’engagement de Total

A l’occasion de la signature de ce partenariat, Philippe Boisseau, directeur général gaz et énergies nouvelles de Total, déclarait «la signature de cet accord avec un laboratoire reconnu internationalement marque une nouvelle étape dans l’engagement de Total dans la recherche et le développement des énergies nouvelles. Total entend également contribuer à l’opération d’intérêt national visant à créer une plateforme technologique et scientifique de rang mondial sur le plateau de Saclay. »

Pour sa part, Bernard Drévillon, directeur du LPICM, souligne que « la création de cette équipe mixte de recherche constitue l’aboutissement de vingt ans de recherche dans le domaine de la synthèse plasma et de la caractérisation de couches minces et nanomatériaux pour les cellules solaires photovoltaïques. En effet, les recherches dans le domaine photovoltaïque ont été au c?ur de l’activité du laboratoire sous la direction de Pere Roca. La collaboration avec l’un des leaders mondiaux du domaine de l’énergie, Total, ouvre des débouchés très prometteurs en termes d’applications pratiques des recherches effectuées au LPICM. »

  • facebook
  • googleplus
  • twitter