EDF : l’Elysée choisit Proglio

Palais Elysée entrée principaleAprès de nombreuses rumeurs, il semblerait que l’arrivée d’Henri Proglio à la tête d’EDF pour succéder à Pierre Gadonneix, soit acquise. Selon Le quotidien Les Echos, l’actuel patron de Veolia Environnement devrait néanmoins conserver des fonctions au sein de conseil d’administration de Veolia Environnement.

Selon toute vraisemblance, le conseil d’administration d’EDF qui se tiendra le 27 ou 28 septembre prochain devrait entériner le nomination d’Henri Proglio à la tête du groupe énergétique. Selon Les Echos, l’Elysée aurait confirmé l’information au patron de Veolia Environnement ce week-end. Le dossier devrait être entièrement bouclé en fin de semaine, au retour de Nicolas Sarkozy du sommet du G20.

Henri Proglio avait posé certaines conditions à son arrivée à la tête d’EDF, dont un rapprochement significatif entre l’électricien et Veolia Environnement. Il souhaitait également conserver la présidence non exécutive du groupe de services à l’environnement. Au final, il devrait rester au conseil d’administration de Veolia mais en lâcher la présidence. Dans le même temps, EDF devrait monter dans le capital de Veolia Environnement de 3,9% aujourd’hui à 5%.

La jurisprudence Suez

Les prétentions d’Henri Proglio tiennent au fait que, depuis la fusion de GDF et Suez voilà un an et le mariage de leurs filiales Cofathec et Elyo, Veolia  affronte en effet un concurrent de poids dans le domaine des services énergétiques. Toutefois, pour l’Elysée, il n’est pas question de laisser une même personne diriger une entreprise publique comme EDF tout en assumant la présidence du conseil d’administration de Veolia. “Même réticence quant à l’idée d’une fusion. Il est difficile au gouvernement de valider l’idée d’un rapprochement entre EDF et Veolia alors même qu’il a forcé Suez à revendre ses activités de traitement des eaux pour fusionner avec GDF” précisent Les Echos.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter