L’Europe doit s’adapter aux changements climatiques

air.JPGL’adaptation aux effets du changement climatique a �t� le principal sujet de la premi�re journ�e de la r�union informelle des ministres charg�s de l’Environnement de l’UE qui s’est ouverte hier � Prague.

Nous faisons le maximum pour r�duire les �missions de gaz � effet de serre en Europe tout en �tant parfaitement conscients que les mesures de r�duction ne suffisent pas. Il est �galement n�cessaire de prendre au plus t�t toute une gamme de mesures qui nous aideront � g�rer les effets du changement climatique, car ses effets sont d�j� perceptibles aujourd’hui“, indique le pr�sident du conseil Environnement de l’UE, le vice-premier ministre et ministre tch�que de l’Environnement, Martin Burs�k, �voquant entre autres l’augmentation de la fr�quence des inondations extr�mes, le recul des glaciers alpins ou encore les variations substantielles des totaux pluviom�triques en Europe. “Comme les scientifiques du monde entier nous pr�viennent, ces cons�quences seront encore plus marqu�es dans les d�cennies � venir“, ajoute Martin Burs�k.

Accroitre la r�sistance des populations�

Les ministres se sont entendus sur la n�cessit� de prendre, en Europe comme dans d’autres r�gions du monde, une s�rie de mesures permettant d’accro�tre la r�sistance de leurs populations aussi bien que de leurs �cosyst�mes naturels face � l’impact du changement climatique. “Nous ne voulons pas dire par l� qu’il faut construire de nouveaux barrages, encore plus hauts. Mais nous devons changer notre fa�on de penser. Nous devons int�grer l’adaptation au changement climatique dans l’ensemble de nos politiques, de l’agriculture � l’�nergie ou aux assurances en passant par la gestion de l’eau“, explique Martin Burs�k.

Les ministres charg�s de l’Environnement de l’UE ont discut� hier � Prague de leurs exp�riences de l’adaptation au changement climatique. Huit pays-membres (l’Allemagne, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, la Hongrie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni) ont d�j� adopt� leurs propres strat�gies d’adaptation nationales.

Les ministres ont �galement salu� l’�laboration du Livre blanc sur l’adaptation publi� le 1er avril dernier par la Commission europ�enne. Ce Livre blanc indique que les effets du changement climatique seront diff�rents selon les r�gions europ�ennes (les plus vuln�rables �tant les r�gions littorales, montagneuses et expos�es aux inondations). Cela signifie entre autres que la plupart des mesures d’adaptation doivent �tre prises au niveau m�me des �tats-membres.

L’importance de la coordination�

Il existe cependant trois raisons importantes pour lesquelles ces actions devraient �tre coordonn�es. “D’abord, le changement climatique a un impact transfrontalier, notamment sur les bassins fluviaux. En outre, il existe des secteurs, telles l’agriculture, l’aquaculture ou la p�che, qui sont tr�s int�gr�s en Europe et pour lesquels nous avons des politiques communes. Enfin la troisi�me raison est la solidarit� mutuelle entre les �tats-membres“, affirme le pr�sident du Conseil, Martin Burs�k.

Les ministres se sont par ailleurs entendus sur le fait que pour �laborer des mesures d’adaptation efficaces nous avons besoin d’am�liorer �galement les informations sur la base desquelles nous r�fl�chissons (en particulier pour ce qui est des effets concrets du changement climatique, de leurs incidences sociales et �conomiques et de l’analyse des co�ts et des apports de la r�alisation des diff�rents types de mesures). Ils ont �galement soulign� l’importance de l’�change mutuel d’informations, un objectif susceptible d’�tre atteint par exemple par l’introduction du m�canisme commun des centres locaux d’�change d’informations, ainsi que l’a propos� la Commission europ�enne.

R�vision n�cessaire�

Il nous faut aussi revoir nos politiques et notre l�gislation actuelles, par exemple la directive-cadre sur l’eau, la politique agricole commune ou le programme Natura 2000, afin qu’ils soient mieux pr�par�s pour les prochains effets du changement climatique. Ceux-ci doivent d’ailleurs aussi se refl�ter dans la fa�on dont nous exploitons les terres et dans l’am�nagement du territoire“, a soulign� Martin Burs�k.

La r�union informelle des ministres de l’UE charg�s de l’Environnement qui se tient � Prague est la premi�re rencontre organis�e � un si haut niveau europ�en qui se penche sur les mesures d’adaptation aux effets du changement climatique. La pr�sidence tch�que pr�parera, en se fondant entre autres sur les discussions d’aujourd’hui et de demain, le projet de conclusions du Conseil � Environnement � de l’UE de juin qui devraient formellement achever cette discussion et proposer des d�cisions concr�tes et tangibles que l’Union europ�enne devrait adopter � l’avenir.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter