Vers l’efficacit� �nerg�tique des lampes europ�ennes

ampoule_basse_consommation.JPGLa Commission europ�enne a adopt� hier deux r�glements en mati�re d’�co-conception en vue d’accro�tre l’efficacit� �nerg�tique des lampes domestiques et des produits d’�clairage utilis�s dans les bureaux et pour l’�clairage public et industriel.

Ces deux r�glements d�finissent des exigences en mati�re d’efficacit� �nerg�tique qui permettront d’�conomiser pr�s de 80�TWh d’ici 2020 (approximativement la consommation en �lectricit� de la Belgique ou celle de 23�millions de m�nages europ�ens, ou encore l’�quivalent de la production annuelle de 20 centrales �lectriques de 500�m�gawatts) et permettront de r�duire les �missions de CO2 d’environ 32�millions de tonnes par an. Les ampoules �lectriques � incandescence, peu �conomes en �nergie, seront progressivement remplac�es par d’autres produits plus efficaces entre 2009 et fin 2012. Ces nouvelles dispositions r�glementaires devraient permettre d’�conomiser puis de r�injecter dans l’�conomie europ�enne 11�milliards d’euros par an.

Pour Andris Pielbags, commissaire en charge de l’�nergie, “ces mesures innovantes r�pondent � la demande pr�sent�e � la Commission lors du Conseil europ�en du printemps 2007 et confirm�e par le Parlement europ�en, concernant l’am�lioration, d’ici 2009, de l’efficacit� �nerg�tique des produits d’�clairage destin�s aussi bien aux m�nages qu’au secteur tertiaire. Elles donnent un signal clair quant � l’engagement de l’UE pour atteindre ses objectifs en mati�re d’efficacit� �nerg�tique et de protection du climat. En rempla�ant les lampes du si�cle dernier par des technologies plus performantes, les m�nages, les b�timents et les rues en Europe conserveront la m�me qualit� d’�clairage tout en �conomisant de l’�nergie et de l’argent, et en �mettant moins de CO2“.

L’efficacit� �nerg�tique

Les deux r�glements adopt�s hier d�finissent des exigences en mati�re d’efficacit� �nerg�tique, de fonctionnalit� et d’informations relatives au produit pour les lampes � usage domestique (en particulier les ampoules � incandescence, les lampes halog�nes et les lampes fluorescentes compactes), ainsi que pour les produits d’�clairage utilis�s g�n�ralement dans les bureaux et pour l’�clairage public et industriel (lampes fluorescentes, lampes � d�charge � haute intensit� et leurs ballasts et luminaires).

Ils tiennent compte des attentes des utilisateurs en termes d’esth�tisme, de fonctionnalit� et d’hygi�ne. Ils pr�voient le retrait progressif du march� des ampoules et autres produits d’�clairage traditionnels de fa�on � laisser le temps aux fabricants d’adapter leur production � des articles de remplacement plus efficaces.

Faire des �conomies�

Les m�nages auront encore le choix entre des lampes fluorescentes compactes longue dur�e, qui permettent � l’heure actuelle les �conomies d’�nergie les plus importantes (jusqu’� 75�% d’�conomie d’�nergie par rapport aux lampes � incandescence), et des lampes � incandescence efficaces (de type halog�ne), dont la qualit� d’�clairage est tout � fait �quivalente � celle des ampoules traditionnelles et qui permettent entre 25 et 50�% d’�conomies d’�nergie.

En fonction du nombre de lampes install�es, un m�nage qui remplacerait ses ampoules classiques par des ampoules fluorescentes compactes pourrait r�aliser une �conomie nette de 25 � 50 ? par an sur sa facture d’�lectricit�, compte tenu du prix d’achat plus �lev� des nouvelles ampoules.

Ces r�glements ne sont que deux des mesures sur l’�co-conception qui seront adopt�es par la Commission au cours des prochains mois et qui viseront de nombreux autres produits tels que l’�lectronique grand public, les produits blancs ou les appareils de chauffage.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter