Pesticides : plus de pub pour les jardiniers du dimanche

desherbant_pecticides.JPGMilitant de la première heure contre les pesticides, et ses conséquences sur la pollution des eaux, l’association Eau & Rivières se réjouit que le projet de loi Grenelle 2 adopté mercredi, en Conseil des ministres, interdise la publicité en faveur des pesticides utilisés par les particuliers.

Demandée par Eau & Rivières, cette interdiction avait reçu le soutien de plusieurs parlementaires bretons, en juin dernier, à l’occasion de l’examen par le parlement du projet de loi sur la responsabilité environnementale. Mais l’association rappelle que le gouvernement s’y était à opposé à l’époque opposé.

Borloo change d’avis

Depuis le gouvernement s’est semble-t-il ravisé et a changé d’avis. En effet, Jean-Louis Borloo, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire, vient de reprendre cette interdiction à son compte puisque elle a été finalement intégrée au projet de loi Grenelle 2 dans son article 40, adopté mercredi, au Conseil des ministres.

Comme de nombreuses associations écologistes, Eau & Rivières de Bretagne se réjouit de cette décision : “C’est une très bonne nouvelle pour la reconquête de l’eau et l’efficacité des politiques environnementales“. Pour l’association écologiste, “il reste encore, à interdire la vente en libre service de ces pesticides, et à engager des efforts identiques de réduction de l’emploi de ces poisons dans les domaines professionnels (paysagistes, horticulture, agriculture)“.

Contamination en hausse

Une bonne nouvelle au regard notamment du bilan 2007 que vient de publier la DGCCRF sur la contamination des fruits et légumes par les résidus de pesticides. Déjà inquiétante en 2006, cette contamination se révèle en forte progression avec notamment plus de 52% des fruits et légumes qui seraient désormais pollués par les résidus de pesticides.

> Pour en savoir + : Les fruits et les légumes de plus en plus contaminés

  • facebook
  • googleplus
  • twitter