Poznan, le financement de la lutte en question

Conference_de_Poznan.JPGLors de la seconde journée de débats à Poznan en Pologne, les pays en voie de développement ont appelé hier les pays à financer la lutte rapide contre le réchauffement climatique.

La journée d’hier tournait en effet autour des moyens possibles de récolte de fonds afin d’aider les pays en voie de développement à combattre le réchauffement climatique. Yvo de Boer, le patron de la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques explique qu’il est “vraiment important, notamment dans le contexte actuel de crise financière, de voir de quelle façon nous pouvons élaborer à Copenhague un accord qui exposera clairement d’où viendront les financements”.

Pour la majorité des pays en voie de développement, il revient aux pays riches d’aider les plus pauvres dans cette lutte contre le réchauffement climatique, mais aussi contre la déforestation.

Ainsi, l’ONG Oxfam, a émis une proposition hier, selon laquelle les pays riches devraient verser chaque année 50 milliards de dollars à partir de 2013, au titre des droits à émettre des gaz à effet de serre. Pour nombre de pays émergents il est difficile de maintenir d’un côté leur croissance économique, sur fond de crise financière internationale, mais tout en participant à un mouvement mondial de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter