Les boutons d’ascenseurs finalement moins radioactifs

Ascenseur.JPGL’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire a précisé hier que les doses de radioactivité reçues par le personnel de la société Mafelec, société ayant fabriquée des boutons d’ascenseurs avec des matériaux radioactifs en provenance d’Inde, seraient plus faibles qu’annoncé.

Ainsi, une enquête de l’IRSN a permis de mieux apprécier la quantité réelle de cobalt-60 présente sur le site. Ainsi cette quantité serait réduite de 50% par rapport aux premières annonces et le communiqué précise également que “les durées de présence du personnel aux différents postes de travail” auraient également été sur-estimées. ces nouvelles données permettent donc d’envisager “une baisse significative des doses maximales susceptibles d’avoir été reçues“.

Ainsi, une seule personne, contre 12 dans les premières estimations, serait susceptible d’avoir reçu la dose maximale de 1,4 millisievert, dose supérieure à la limite annuelle réglementaire d’exposition du public qui est de 1 millisievert par an.

Pour l’IRSN, “cette nouvelle évaluation (…) confirme que l’impact de cet évenement est extrêmement faible et ne devrait pas avoir de conséquences sur la santé du personnel exposé“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter