Poweo aux commandes de son premier barrage

barrage_des_pradeaux_industrie_gouv.fr.JPGC’est une première qui en appelle d’autres. Le jeune fournisseur d’énergie Poweo a officiellement pris vendredi, les manettes du barrage des Pradeaux, dans le Puy-de-Dôme.

L’opérateur privé d’électricité et de gaz Poweo est donc devenu vendredi le nouveau concessionnaire du barrage des Pradeaux, à Grandrif (Puy-de-Dôme). Remplaçant la Société d’Energie électrique de Grandif, dont le groupe Dalkia possède une participation minoritaire, le groupe de Charles Beigbeder est désormais aux commandes de son premier barrage hydroélectrique.

Installé en Auvergne, le barrage dispose de voutes multiples d’une hauteur de 21 m permettant la retenue de 2 millions de m3 d’eau. Cette retenue permet l’alimentation de deux usines hydroélectriques au moyen d’une conduite enterrée de 5 km sur un dénivelé de près de 500 m. La capacité installée totale se monte à 4 MW.

Barrage de grande hauteur

La particularité de ce type d’installation est de pouvoir produire de l’électricité à la demande en libérant l’eau retenue aux heures de pointe lorsque le besoin est le plus important. Sous le régime des concessions d’Etat, le barrage des Pradeaux fait partir des 296 barrages de plus de 20 m de haut recensés en France, comme “barrages de grande hauteur”.

Construit en 1930, le barrage des Pradeaux est soumis aux mêmes contraintes que les autres barrages français de grande hauteur. A ce titre, il fait l’objet d’un suivi réglementaire particulier des autorités administratives régionales, et répond à des consignes de surveillance strictes.

Une première référence

Désormais aux commandes d’un barrage hydroélectrique qui produit chaque année 7 gigawatts/heure et alimente modestement 1.500 foyers en électricité, Poweo disposera surtout à l’avenir d’une première référence dans cette filière, notamment dans l’optique du renouvellement des concessions d’EDF, et donc de la mise sur le marché d’autres grands barrages dans les prochaines années.

La stratégie future est clairement définie en matière d’hydroélectricité. “Nous espérons acquérir d’autres barrages prochainement, dans un contexte de renouvellement des concessions d’EDF d’ici 2012″, précise Charles Beigbeder, le patron de Poweo.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter