La production d’électricité “propre” en hausse de 40% en France

electricite_2.jpgComme chaque année, le gestionnaire français du Réseau de Transport d’Electricité (RTE) a publié l’ensemble de ses statistiques sur la production et la consommation d’électricité en France. En 2007, la consommation intérieure a enregistré une hausse corrigée de 2,1% par rapport à 2006.

Plus précisément, l’année passée, la consommation intérieure nationale d’électricité a atteint 480,4 TWh, en hausse de 0,4 % par rapport à 2006 (478,4 TWh). Corrigée des aléas climatiques d’hiver et d’été, son taux d’évolution s’élève à +2,1 % par rapport à 2006.

La consommation de l’industrie et des PMI/PME, à 261,3 TWh, a enregistré une hausse de 1,2 % par rapport à 2006 (258,1 TWh). Chez les professionnels et les particuliers, la consommation s’est établie à 187,0 TWh, en baisse de 1,0 % par rapport à 2006 (188,9 TWh).

Production globale quasi stable

Du côté de la production, globalement, toutes énergies confondues, la France a atteint les 544,8 TWh, un chiffre en baisse de 4,3 TWh par rapport à 2006 (549,1 TWh), représentant un léger fléchissement de -0,8 %. La production hydraulique a atteint les 63,3 TWh, en progression de 3,8 % par rapport à 2006 (61,0 TWh).

Avec 7,8 TWh, la production d’électricité à partir de sources d’énergie renouvelables, hors hydraulique a enregistré une forte hausse de 39,8% par rapport à 2006 (5,6 TWh). Cette forte augmentation s’explique en grande partie par la progression considérable de la production éolienne à 4,0 TWh par rapport à 2006 (2,3 TWh), en hausse de +79,2%.

Production nucléaire en légère baisse

Leader incontesté de la production d’électricité en France, le nucléaire truste bien entendu toujours la première place avec une production 2007 de 418,6 TWh, en baisse cependant de 2,3 % par rapport à 2006 (428,7 TWh). Très loin derrière, la production thermique a combustible fossile s’est élevée à 55,1 TWh, en hausse de 2,3 % par rapport à 2006 (53,8 TWh).

En termes de flux internationaux d’électricité, les échanges physiques avec l’étranger ont enregistré un solde exportateur de 56,7 TWh en baisse de 10,3 % par rapport à celui de 2006 (63,3 TWh). Parallèlement, les échanges contractuels avec l’étranger ont été plus faibles, en baisse de 6,2 %, atteignant une valeur cumulée, exportations + importations, de 110,5 TWh (contre 117,9 TWh en 2006).

100.000 km de lignes

Filiale du groupe EDF depuis le 1er septembre 2005, RTE est le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français, en s’appuyant sur le réseau le plus important d’Europe avec 100.000 km de lignes à haute et très haute tension et 44 lignes transfrontalières. Avec sa situation géographique centrale au coeur de l’Europe, RTE contribue de manière déterminante au développement du marché européen de l’électricité et assure un accès libre et équitable à tous les utilisateurs du réseau.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter