Ibis sacrément gênant

Heiliger_Ibis_0508061.jpgOiseau d’origine africaine, l’Ibis sacré fait l’objet d’une campagne d’éradication. En 2007 déjà, 270 spécimens avait été tués en Loire-Atlantique et depuis début 2008, ce sont plus d’un millier d’oiseaux selon l’ONCFS. Les associations de protection réagissent vivement.

Espèce invasive évadée à la fin des années 70 du parc de animalier de Branferré dans le Morbihan, l’Ibis sacré fait l’objet d’une campagne de destruction. La préfecture du Morbihan a pris un arrêté le 22 avril 2008 portant autorisation de destruction de spécimens d’ibis sacré. Selon l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), l’échassier africain constitue un danger pour la biodiversité des espèces indigènes et potentiellement pour la santé.

Halte aux “massacres”

Les associations écologistes comme le Collectif pour la Protection de l’Ibis de Bretagne s’opposent à ces destructions et parle de massacres. Ceux-ci seraient contraires à la convention de Berne de 1979 et sa prolifération n’en serait pas attestée. Un recours gracieux pour le retrait de l’arrêté a été déposé par Bertrand Déléon, porte-parole du collectif, mais vient finalement d’être refusé par le préfet qui souligne tout de même des problèmes.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter