Pêcheurs : des blocages persistent

Filets_de_peche.JPGAlors que la rencontre des représentants de marins-pêcheurs avec Michel Barnier hier avait abouti au déblocage d’une enveloppe de 110 millions d’euros d’ici la fin de l’année, et que le président du comité national des pêches, Pierre-Georges Dachicourt a appelé à la reprise de la mer, des irréductibles bloquent toujours des dépôts pétroliers dans les Bouches-du-Rhône.

Nous avons recommencé à bloquer les dépôts de Fos, de Berre, la Mède et Lavera“, précise Frédéric Matéo, le président du syndicat des chalutiers de Martigues dans les Bouches-du-Rhône. Selon lui, “il n’y a aucune raison d’arrêter le mouvement, il faut aller jusqu’au bout“, estimant que les propositions du ministre de l’Agriculture et de la Pêche reviendraient pour les pêcheurs a “être gérés par l’Etat“.

Statu quo

Nous ne sommes pas des banques, nous n’avons pas à faire l’avance de l’argent à des compagnies pétrolières qui sont en train de nous ruiner. Et si on ne rembourse pas, qu’est-ce qu’on fait ?” précise-t-il.

D’autres ports restaient toujours bloquées ce matin. C’est le cas à Saint-Malo, Roscoff, au Guilvinec, ou encore aux Sables d’Olonnes. “On ne lève pas le blocage pour le moment. On ne va pas se précipiter” confiait hier soir l’un d’entre-eux à l’AFP.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter