GEG lance son agenda 21

geg.jpg Avec la mise en place d’un Agenda 21, Gaz Electricité de Grenoble (GEG) renforce ses actions en faveur du développement durable.

Depuis treize ans, GEG mène des actions en faveur du développement durable : production d’électricité d’origine renouvelable, accords d’entreprise pour l’égalité hommes-femmes au travail ou pour l’intégration des salariés handicapés, plan de déplacement d’entreprise, conseils en maîtrise de l’énergie, soutien aux associations locales…

Aujourd’hui, GEG a décidé d’aller encore plus loin en se lançant dans une démarche Agenda 21. L’objectif de ce programme est de contribuer à un développement de l’entreprise, plus solidaire, plus respectueux de l’environnement et économiquement plus efficace.

Un comité de pilotage

Pour ce faire, un comité de pilotage composé d’une douzaine de salariés de tous horizons a passé au crible toutes les actions menées par les départements de GEG. Le but : mieux intégrer le développement durable dans les pratiques professionnelles des 420 salariés de l’entreprise.

Pour piloter et conseiller ce comité de pilotage, GEG a fait appel au consultant Bruno Rebelle. Autrefois vétérinaire dans le Vercors, il a été successivement Directeur général de Greenpeace France de 1997 à 2003, et Directeur international des programmes de Greenpeace de 2003 à fin 2006. Il a également été le conseiller de Ségolène Royal lors de la dernière campagne présidentielle. Depuis, Bruno Rebelle assure des missions de conseil en développement durable pour des collectivités territoriales et des entreprises.

21 actions durables

Bruno Rebelle a dégagé 21 actions prioritaires allant de la diminution des déchets à l’amélioration de la politique d’achat, en passant par la rationalisation des déplacements des salariés et l’optimisation des conditions de travail.

Ce plan d’actions entre en application maintenant. Une première évaluation sera effectuée en juin pour que, dès juillet, les mesures soient réajustées si nécessaires. Au mois de décembre, une seconde évaluation sera réalisée. Par la suite, ce sont toutes les décisions de GEG qui seront mises en cohérence avec les ambitions d’un développement vraiment durable.

Avec cette démarche, GEG veut être exemplaire. Elle touche au c?ur de ses métiers et réorganise ses processus de travail pour un changement en profondeur. Elle engage aussi tous ses salariés car chaque geste compte. C’est dans cette combinaison de responsabilités individuelles et d’engagements collectifs que l’on peut agir efficacement pour l’intérêt de la planète“, souligne Jean-Paul Giraud, Président-Directeur Général de Gaz Electricité de Grenoble.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter