Les Vosges veulent une eau “propre”

Moselle.JPGEn 2015, tous les cours d’eau devront être en bon état écologique. Dans les Vosges, le tout nouveau chef de service de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, l’Onema, Alain Biselx se félicite que dans sa région, cet objectif ambitieux devient une priorité.

Interrogé par l’ “Est-Républicain” Alain Biselx, le chef de service de l’Onema rappelle les enjeux environnementaux de sa région. “Il est nécessaire de préserver l’eau de la Moselle; elle alimente deux millions de personnes en eau potable“. Or, il faut très peu de produits chimiques pour polluer durablement un énorme volume d’eau.

L’Onema se fixe donc comme objectif l’obtention d’un microgramme de pesticide par litre d’eau. “Il ne s’agit pas de pollutions accidentelles mais chroniques : certains passent du désherbant au lieu de recourir à la débroussailleuse, si bien qu’une rive normale se trouve décapée. On ne se trouve pas toujours confronté à une pollution instantanée. Il y a aussi une pollution diffuse, qui va intoxiquer le poisson, les invertébrés“.

Il s’agit donc de cibler les responsables de cette pollution diffuse. Les agriculteurs sont bien évidemment dans la ligne de mire mais pas seulement, d’autant plus que la nouvelle génération d’exploitants se montre par ailleurs très préoccupée par les enjeux environnementaux.

Les services de l’Onema vont donc se concentrer sur l’année 2008 sur l’observation, sur la réalisation d’un état des lieux et à un répertoire des zones sensibles, rivières et milieux humides.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter