Le britannique Biffa intéresse-t-il Suez?

Biffa.JPGLa société britannique de collecte des déchets Biffa vient d’accepter une OPA de 1,2 milliard de livres de la part d’un consortium de fonds de capital investissement, mais laisse néanmoins la porte-ouverte pour une contre-offre. Le français Suez pourrait alors être sur les rangs.

Un consortium composé des groupes Montagu Funds, Globam Infrastructure Partners et UCIL ont donc lancé une OPA sur Biffa, acteur britannique du secteur des déchets possédant 33 décharges et 42 usines de traitement dans le pays. Mais l’action de la société britannique est montée au-dessus du prix de l’OPA, à 368,5 pence dans l’espoir d’une contre-offre.

Dans cette optique, un autre groupe d’investissement Terra Firma a examiné le dossier Biffa. Il a été suivi par le géant français Suez qui, même s’il examine attentivement le dossier, ajoute qu’une contre-coffre éventuelle n’était pas encore d’actualité.

Selon les analystes financiers britanniques, l’offre du consortium de 350 pence par action est insuffisante et un prix plus proche des 400 pence serait plus réaliste. La porte est donc ouverte. Et, selon le “Financial Times”, Suez serait le candidat le plus sérieux car déjà bien implanté au Royaume-uni par l’intermédiaire de Sita UK. Le groupe pourrait donc se permettre de payer un prix élevé en raison des synergies à attendre de l’opération.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter