L’incinération fait une nouvelle fois polémique

incin__rateur_d__chets.JPGA Lempdes, commune de l’agglomération de Clermont-Ferrand, un projet d’incinérateur crée une fois de plus le trouble parmi riverains et associations écologistes. La présidente de Lempdes Association Vie Environnement a adressé une lettre ouverte au préfet ainsi qu’à Nicolas Sarkozy.

Le quotidien “La Montagne” qui révèle l’information, a pris connaissance du contenu de cette lettre. Georgette Dollat, la présidente de Lempdes Association Environnement, y demande au préfet de refuser l’autorisation à la société Vernea d’exploiter un incinérateur d’ordures ménagères sur le site de Petit Beaulieu à Clermont-Ferrand.

Elle reprend notamment les propos tenus par Nicolas Sarkozy lors de son discours de clôture du Grenelle de l’environnement. “La priorité ne sera plus à l’incinération mais au recyclage des déchets. Il faudra prouver pour tout nouveau projet d’incinération qu’il s’agit bien de l’ultime recours.

Une démarche soutenue

Elle rappelle également que sa démarche bénéficie de l’appui des 531 médecins de l’agglomération clermontoise ; des 24.260 personnes qui se sont opposées lors de l’enquête publique ; des 25.000 signataires de la pétition de soutien aux médecins ; des municipalités du département qui ont voté contre l’incinérateur.

Enfin et “en demandant la révision du plan départemental d’élimination des déchets ménagers qui ne prend pas en compte d’importantes évolutions“, l’association se repositionne pour le “tri et une valorisation renforcée sur l’ensemble de la zone ; une configuration multi-sites par bassin de vie pour le traitement biologique des déchets et pour l’enfouissement des déchets ultimes”.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter