Les récifs coralliens en danger

Corail_rouge.jpgLundi, l’Unesco a indiqué que le réchauffement climatique, les ouragans et l’activité humaine menaçaient les récifs coralliens, notamment dans les Caraïbes.

Les récifs coralliens sont des écosystèmes fragiles et les estimations actuelles laissent penser que près des deux tiers des récifs coralliens mondiaux sont gravement menacés par les impacts du développement économique et du climat, notamment le blanchiment corallien, résultat direct du réchauffement de la planète“, a indiqué l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).

2005 a été “la pire (année) pour ces récifs coralliens des Caraïbes qui fournissent leur subsistance à de nombreux habitants et contribuent à la protection des côtes, aux ressources renouvelables et au tourisme“, a ajouté l’organisation.

Considérée comme l’année la plus chaude depuis 1880, et marquée par 26 tempêtes majeures dont 13 ouragans, 2005 “a vu une perte massive de corail en raison d’un blanchiment très important, et ce jusqu’à 95% dans plusieurs îles comme les Iles Caïmans, la Jamaïque, Cuba et les Antilles françaises“.

Au niveau mondial, “près de 500 millions de personnes dépendent de récifs coralliens en bonne santé pour leur subsistance, la protection des côtes, les ressources renouvelables et le tourisme“, et “environ 30 millions de personnes dépendent entièrement des récifs pour leur nourriture“, a précisé l’Unesco.

Selon l’AFP, un rapport qui doit être présenté le 4 février, indique que pour maintenir le corail vivant, il faut parvenir à contrôler le réchauffement de la planète en réduisant fortement les émissions de gaz à effet de serre et “gérer soigneusement les agressions directes comme la pollution, la pêche et les développements côtiers dommageables“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter