Valodirec obtient son autorisation

dechets_BTP.JPGValodirec, entreprise spécialisée dans la valorisation des déchets du bâtiment vient enfin de recevoir l’aval du préfet de l’Aude pour continuer à exploiter son centre de traitement.

Valodirec avait reçu en octobre 2006 un avis négatif pour le renouvellement de son autorisation d’exploiter son centre de valorisation des déchets du bâtiment à Montredon, près de Carcasonne. Un an après, le préfet de l’Aude vient de donner son accord pour continuer l’exploitation du centre de traitement sur l’ancienne carrière de la Madeleine à Montredon.

Le “Midi-Libre” qui annonce cette décision, précise par ailleurs que cette autorisation permettra de pérenniser l’activité de Valodirec, puisque l’accord a été délivré pour dix ans. Cette durée correspond à celle nécessaire à la fin des travaux du prochain pôle santé qui se construit sur ce même site. C’est cette même proximité qui avait incité la municipalité a émettre un avis négatif en 2006, en raison des impacts environnementaux sur l’eau et l’air engendrés par l’activité de Valodirec, impacts aussitôt réfutés par l’entreprise.

Un calendrier favorable

La préfecture considère quant à elle que ces impacts, si ils sont avérés, n’auront aucune incidence majeure puisqu’à l’ouverture du nouvel hôpital, le centre de valorisation des déchets sera arrivé au terme de son activité et l’ensemble du site sera relis en état.

Par ailleurs, l’activité de tri des déchets a été délocalisée sur un autre site. Il aura fallu quatre ans à Valodirec pour trouver un local approprié à cette activité, longtemps réalisée en plein air. Une autorisation préfectorale vient néanmoins de lui être accordée pour exploiter un ancien bâtiment commercial en bordure de la RN 113.

Désormais, Valodirec voit l’avenir avec sérénité et l’entreprise espère atteindre un objectif de 100.000 tonnes de matériaux traités dès l’an prochain.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter