GDF et la CNAB promeuvent la maîtrise de l’énergie

gdf_logo.jpgGaz de France et la Confédération Nationale des Administrateurs de Biens (CNAB), premier syndicat de gestion immobilière, viennent de signer, pour trois ans, une convention pour promouvoir la maîtrise de la demande d’énergie dans les copropriétés.

A l’heure d’une prise de conscience générale des conséquences du réchauffement climatique, la CNAB et Gaz de France s’associent pour relever ensemble le défi de la maîtrise de la demande d’énergie.

En France, les usages de l’énergie dans le bâtiment représentent à eux seuls 46 % de la consommation énergétique et 25 % des émissions de gaz à effet de serre.

Des économies d’énergie importantes peuvent d’ores et déjà être réalisées grâce à l’utilisation de techniques performantes et par la sensibilisation des occupants aux comportements “écocitoyens”.

Au regard de ce constat, Gaz de France et la CNAB s’associent dans une action commune pour promouvoir les économies d’énergie dans le logement. Cette démarche vise à accompagner les adhérents de la CNAB, les copropriétaires et les locataires d’immeubles d’habitation collectifs dans la recherche de solutions favorables à une maîtrise durable de l’énergie.

Pour atteindre cet objectif, la convention prévoit une action sur deux volets : l’identification des sources d’économies d’énergie dans le logement et la sensibilisation des adhérents et des copropriétaires à la maîtrise de la demande d’énergie.

Identifier les sources d’économie d’énergie

Selon les termes de la convention signée aujourd’hui, Gaz de France et la CNAB s’engagent à mettre en place un observatoire commun du développement durable, avec pour mission d’identifier et de valoriser les bonnes pratiques et les solutions innovantes en matière d’économies d’énergie.

La création de cet observatoire vise à recenser les démarches exemplaires menées dans des copropriétés gérées par la CNAB et à mesurer les résultats obtenus en termes d’économies d’énergie, d’économies de charges et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La convention prévoit également l’élaboration d’une méthode d’identification et d’évaluation des sources d’économies d’énergie sur les parcs immobiliers gérés par les syndics adhérents. En s’appuyant sur cette méthode, la CNAB sera alors en mesure de proposer aux copropriétés concernées les actions de rénovation qui réduiraient le plus fortement les émissions de gaz à effet de serre (amélioration ciblée des installations, utilisation d’énergies renouvelables …).

Sensibilisation à la maîtrise de la demande d’énergie

Dans le cadre de ce partenariat, la CNAB et Gaz de France s’engagent à réaliser des actions communes de sensibilisation des adhérents, dans le cadre de manifestations annuelles, organisées dans chacune des 28 chambres régionales de la CNAB.

Un kit de communication sur les enjeux du développement durable et de la maîtrise de la demande d’énergie sera également réalisé ; il sera diffusé auprès des propriétaires et des locataires par les adhérents de la CNAB.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter