Seconde semaine de la Réduction des Déchets

Reduisons_nos_dechets.JPGA la suite des conclusions du Grenelle de l’environnement où le Président de la République, Nicolas Sarkozy, a notamment affirmé que “la priorité n’est plus au seul traitement des déchets mais à leur prévention”, Jean-Louis Borloo, le ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables, et Michèle Pappalardo, la présidente de ADEME lancent aujourd’hui la 2ème Semaine de la Réduction de Déchets qui s’inscrit pleinement dans les objectifs du gouvernement.

Avec plus de 320 actions de sensibilisation prévues dans toute la France, la mobilisation pour cette deuxième Semaine de la Réduction des Déchets s’annonce plus forte encore que l’an dernier. Associations, collectivités locales, organismes scolaires, entreprises proposeront au grand public, du 3 au 11 novembre 2007, de comprendre les enjeux de la réduction des déchets et d’apprendre à mettre en pratique au quotidien les gestes de prévention, de manière ludique et conviviale, au travers de multiples animations.

La deuxième Semaine de la Réduction des Déchets : tous mobilisés

Avec 360 kg de déchets ménagers produits par an et par habitant, la sensibilisation et les évolutions de comportements constituent plus que jamais une urgence, au vu des enjeux que représentent les déchets (gaspillage des matières premières, insuffisance des exutoires, réchauffement climatique, coût pour les citoyens).

Du 3 au 11 novembre 2007, plus de 320 actions de proximité sont annoncées à travers la France entière pour informer le grand public, le mobiliser et l’inciter à agir pour réduire nos déchets. Elles sont destinées au grand public, aux enfants et adolescents, ainsi qu’aux professionnels et prennent des formes variées : expositions sur la réduction des déchets, sur le compostage, débats, conférence, journées portes ouvertes dans des déchèteries, sensibilisation en grande surface, trocs, ateliers ludiques, projections de films et autres actions de sensibilisation…

Ce panel d’activités est organisé par des associations, des collectivités, des établissements scolaires, des institutions ou encore des entreprises, mobilisés pour faire la pédagogie de la prévention des déchets :
– les associations avec des actions de proximité organisées principalement par le Réseau des Ressourceries & Recycleries, la CLCV et la FNE, partenaires de la Semaine ;
– les collectivités locales, de tailles très différentes ;
– les industriels, le secteur de la distribution, les entreprises.

De Paris à Marseille en passant par Nantes, Angers, Lille, la Martinique ou la Réunion, la Semaine de la Réduction des Déchets est présente dans toutes les régions de France. Parmi les régions les plus mobilisées, on compte le Nord-Pas-de-Calais, l’Ile-de-France, la Bretagne et l’Alsace.

4 axes clé de prévention comme thématique des actions

La Semaine de Réduction des Déchets met en avant cinq axes clé, afin que tous les aspects de la réduction des déchets soient pris en compte, depuis la conception jusqu’à l’achat, l’utilisation et la récupération :

Ça déborde : 360 kg par an par habitant, c’est trop ! Que jetons-nous ? Quels sont les enjeux de la réduction des déchets ? Pourquoi est-il urgent d’agir ?
– Mieux produire : c’est d’abord au moment de la conception des produits que l’on peut réduire les impacts sur l’environnement (consommations d’énergie et de matières premières, nature des composant utilisés, types d’emballages choisis, tri, recyclage et élimination du produit en fin de vie…).
– Mieux consommer : une grande part de nos déchets provient de nos achats. Savoir choisir ses produits, acquérir des réflexes avant d’acheter, autant de gestes concrets pour un résultat visible et durable.
– Réutiliser : car avant de devenir déchets, nos objets peuvent souvent servir à d’autres.

Il restera toujours des déchets à gérer. Aussi un cinquième geste complémentaire « mieux jeter « doit être développé : emballages, produits toxiques ou déchets verts, les déchets ne finissent pas tous dans la même poubelle. Apprendre à composter et à bien trier permet de mieux valoriser ses déchets.

Cette Semaine mettra tout particulièrement l’accent sur les gestes de consommation. En effet, une étude menée par l’ADEME en 2007 montre qu’en appliquant les gestes de prévention lors de ses achats, il est possible de diminuer de près de moitié le poids des déchets de son chariot de course et de faire des économies financières. L’apprentissage des gestes de prévention à l’occasion de la Semaine de la Réduction des Déchets est plus que jamais utile.

Les Partenaires de la Semaine de la Réduction des déchets

Créée en 2001 à l’initiative du Réseau des Ressourceries & Recycleries, la Semaine de Réduction des Déchets trouve son origine au Québec, où elle a été organisée pour la première fois par le Réseau des Ressourceries du Québec en octobre 2000. Elle a par la suite été reprise en France puis en Belgique. Elle a pris une ampleur nationale en France pour la première fois en 2006.

Cette semaine de mobilisation est organisée dans le cadre de la campagne « Réduisons vite nos déchets, ça déborde » par le Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement Durable et l’ADEME -Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie- avec le Réseau des Ressourceries & Recycleries, avec le soutien de Veolia Propreté et en partenariat avec la FNE -France Nature Environnement- et la CLCV -Consommation, Logement et Cadre de vie.

> Pour en savoir + : www.reduisonsnosdechets.fr

  • facebook
  • googleplus
  • twitter