Un Grenelle par an ?

Jean_Louis_Borloo.JPGAfin d’assurer l’évaluation des mesures qui seront arrêtées la semaine prochaine dans le cadre de la phase finale du Grenelle de l’Environnement, Jean-Louis Borloo, le ministre de l’Ecologie, souhaite instaurer la tenue d’un Grenelle de suivi par an.

J’ai demandé au Premier ministre, qui a donné son accord, de pouvoir conduire tous les ans une analyse avec les groupes de travail puis les collèges: l’évaluation c’est un Grenelle par an“, a -t-il déclaré hier. “Un Grenelle 2, l’an prochain, portera davantage sur l’évaluation du suivi“. Mais le ministre n’écarte pas l’idée d’un autre “grand Grenelle d’ici 3 ou 5 ans“.

Il a également insisté sur la mise en place d’indicateurs destiné à mesurer l’avancée des travaux mois par mois. “L’essentiel est déjà dans les rapports des différents groupes de travail, mais les semaines et les mois à venir seront cruciaux. Le problème est de savoir comment on assure un suivi mensuel nécessaire : si on ne met pas en place des indicateurs rien ne bougera au-delà de l’enthousiasme public“.

Mais pour l’instant, il s’agit avant tout d’?uvrer pour “une mise en place et une méthodologie implacable : qui fait quoi, sans perdre une journée“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter