Des cas de gale dans un hôpital du Puy-de-Dôme

GALE_Sarcoptes_scabei_.jpgDepuis quelques jours, plusieurs cas de gale ont été diagnostiqués chez le personnel du centre long séjour du centre hospitalier de Thiers, dans le Puy-de-Dôme.

Certains ont ressenti des démangeaisons. Ils ont été examinés par un dermatologue qui a indiqué qu’il s’agissait de la gale“, a expliqué Hubert Lecomte, directeur de l’hôpital.

Selon le quotidien “La Montagne” paru le 10 octobre, depuis une semaine, une quinzaine de personnes a été touchée par cette affection contagieuse de la peau, également appelée “Mal de Sainte-Marie”.

Quelques cas ont été également diagnostiqués parmi les personnes âgées hospitalisées“, a ajouté le directeur, qui a tenu à préciser qu’une “seule des quatre unités du long séjour (était) touchée“.

Eviter une épidémie

Afin d’éviter une épidémie de gale, des mesures ont été prises. “Nous avons suivi le protocole et prévenu les services de la DDASS (Direction départementale des affaires sanitaires et sociales)”, a indiqué Hubert Lecomte. Ainsi, le personnel et les résidents contaminés ont été soignés, le service a été désinfecté, et les visites ont été “limitées“.

Même si la maladie semble sous contrôle, il faut cependant prendre en compte la période d’incubation, qui peut aller jusqu’à sept semaines. “Tous les matins, un comité de vigilance se réunit et fait le point sur la situation“, a ajouté Hubert Lecomte.

Selon le quotidien, l’origine de cette contamination n’est pas connue, la direction de l’hôpital ne fait aucune hypothèse. La gale a très bien pu être apportée par un résident, un visiteur ou un membre du personnel.

Maladie contagieuse

La gale est une maladie de peau contagieuse, provoquée par la femelle du sarcopte, un acarien microscopique, qui creuse dans l’épiderme des galeries où elle dépose ses ?ufs, provoquant de vives démangeaisons nocturnes. Ces parasites, qui mesurent moins de 0,5 mm de longueur, se nourrissent en buvant le sang de la personne infectée.

La gale humaine se transmet par contact physique direct ou indirect. La maladie est très contagieuse car le parasite peut généralement survivre de un à deux jours en dehors de son hôte, dans les draps ou les vêtements par exemple. Il semblerait que la contagion soit plus importante durant la saison froide.

Les démangeaisons sont les premiers signes de cette maladie. C’est le soir au coucher, ou après un bain chaud, qu’elles sont les plus fortes. Elles peuvent même provoquer des insomnies. En l’absence de traitement, la gale humaine peut persister et se compliquer en eczéma.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter