Le Rhône n’est pas le seul touché par les PCB

seine_fleuve.JPGDans son édition d’aujourd’hui, “Le Parisien” révèle en exclusivité les conclusions de l’enquête menée par le ministère de l’Ecologie sur la recherche de polluants et plus particulièrement de PCB dans les eaux des fleuves français autres que le Rhône.

“Le Parisien” annonce le verdict aujourd’hui : “le Rhône est loin d’être le seul fleuve touché en France par la contamination aux PCB“. Les analyses effectuées à la demande du ministère de l’Ecologie révèleraient en effet la présence de PCB dans les eaux de la Seine, en aval de paris et en Ile-de-France, dans les eaux du Rhin, de la Moselle et de plusieurs autres cours d’eau situés en Artois-Picardie.

Taux de PCB préoccupant

Ces conclusions sont les résultats de 852 analyses effectuées sur l’ensemble du territoire par la Direction de l’eau. Dans 45% des cas, le taux de PCB découvert est préoccupant. “Ce sont les conséquences de 150 ans d’histoire industrielle de la France” explique-t-on au ministère.

Ces résultats devraient donc engendrer de nouvelles mesures de restriction en ce qui concerne la commercialisation des poissons pêchés dans les rivières et fleuves concernés. “Vu les taux de contamination des sédiments découverts à certains endroits, on peut estimer que les poissons y sont aussi contaminés que dans le Rhône“, estime Alain Chabrolle, chargé du dossier PCB à l’association France Nature Environnement (FNE).

“Pas étonnant” selon le WWF

Cela fait vingt ans que l’on dénonce la pollution des fleuves au pyralène. Ce n’est pas étonnant qu’on découvre tous ces points noirs en France“, déplore Cyril Deshayes, du WWF. Du côté de la Fédération nationale de la pêche, on demande désormais au gouvernement de recenser sans plus attendre les plus importants sites industriels émetteurs de PCB, “sans plus tolérer le moindre rejet dans les fleuves“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter