Nitrates : les agriculteurs des Echelles concernés

Ruisseau.jpgLe quotidien régional “Ouest-France” d’aujourd’hui s’intéresse au ruisseau Les Echelles, un des ruisseaux au coeur du contentieux avec l’Europe à cause des dépassements encore trop des taux de nitrates dans l’eau.

Un travail d’urgence a d’ores et déjà commencé. Ainsi, Jean Malapert, le président de la communauté de communes du Coglais et du syndicat des eaux, explique dans les colonnes du quotidien, “nous avons décidé de fermer provisoirement le captage de Quincampoix. Pour récupérer les 300 000m3 manquants, nous réaliserons des travaux d’interconnexion avec le réseau pour un montant de 3 millions d’euros. Nous aurons des financements publics dont nous ne connaissons pas encore le montant“.

Ensuite, le travail de fond concernera les 45 exploitations du bassin versant. Vincent Bouteiller, le président de l’association du bassin versant des Echelles explique “on va nous bloquer à 140 unités d’azote par hectare au lieu de 210 unités aujourd’hui.” L’association a donc élaboré un cahier des charges qui a été proposé à l’administration en charge du dossier.

Un cahier des charges en cinq points

Ce cahier des charges comporte donc cinq points essentiels: tout d’abord, les agriculteurs demandent une formation adaptée à la nouvelle donne technique,
une vision collective des plans d’épandage mêmes si ceux-ci restent individuels,
une dillution de la charge d’azote sur des hectares supplémentaires,
un projet de valoristaion des déchets organiques à travers une usine de biogaz,
et enfin, un aménagement des bords du ruisseau Les echelles.

Ces propositions ont été plutôt bien accueillies par l’administration compétente. “On attend maintenant que l’Etat s’engage davantage sur la plan financier“, conclut Vincent Bouteiller.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter