Areva : chiffre d’affaire en hausse de 6,7%

areva.jpgAu premier semestre 2007, le groupe nucléaire français Areva a dégagé un chiffre d’affaires en hausse de 6,7% à 5,373 milliards d’euros, contre 5,036 un an auparavant. Selon un communiqué publié hier, le groupe a maintenu ses objectifs pour 2007.

Au 1er semestre 2007, le groupe a dégagé un résultat opérationnel en hausse de 80% à 207 millions d’euros, contre 115 millions d’euros pour le 1er semestre 2006, avec une marge opérationnelle en hausse de 1,6 point à 3,9%. Le résultat net du groupe s’est élevé à 295 millions d’euros, contre 245 millions d’euros un an auparavant, soit en hausse de 20%.

Anne Lauvergeon, Présidente du Directoire, a déclaré : “au premier semestre 2007, le groupe a amélioré l’ensemble de ses résultats. Notre croissance est soutenue, et notre profitabilité s’est renforcée de manière significative, tant au niveau du résultat opérationnel qu’au niveau du résultat net.

Le groupe réalise un chiffre d’affaires en progression de 6,7% pour le seul premier semestre 2007, après une croissance de plus de 7% en 2006. Cette dynamique va se poursuivre : notre carnet de commandes atteint aujourd’hui plus de 33 milliards d’euros, contre 26 milliards il y a six mois, soit une progression de 31%, et 21 milliards fin 2005 : le modèle intégré d’Areva marque des points partout dans le monde. (…) Nous nous donnons comme objectif d’atteindre une marge opérationnelle de 5% sur l’ensemble de l’année 2007“.

Les EPR finlandais et chinois

Le groupe a annoncé une nouvelle provision pour faire face aux difficultés qu’il rencontre dans la construction du réacteur EPR en Finlande qui devrait entrer en service en 2011, soit avec deux ans de retard. Selon la Présidente du Directoire d’Areva, “L’activité du chantier Olkiluoto 3 avance désormais à un rythme soutenu. (…) La provision sur ce contrat a été complétée pour prendre en compte les coûts et les risques en résultant. Nous considérons que, in fine, un équilibre global et raisonnable devrait être trouvé avec TVO sur la répartition des surcoûts“.

Anne Lauvergeon a également indiqué que les négociations avec la Chine pour la vente de deux EPR “ont franchi cet été une étape déterminante“, alors que le réseau écologiste Sortir du Nucléaire affirmait la semaine dernière que cette commande avait été annulée.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter