Pollution : les conducteurs automobiles exposés dans leur habitacle

route_4_voies.JPGLe quotidien “Le Monde” se fait l’écho d’une étude de l’unité 644 de l’Inserm, destinée à quantifier l’exposition des conducteurs ainsi que de leurs passagers, à la pollution automobile.

Afin de réaliser cette étude, commanditée par l’Afsset, un véhicule utilitaire muni de nombreux capteurs sillonnent les rues normandes de Rouen, afin de prélever le taux de concentration des principaux polluants de l’air urbain dans l’habitacle du véhicule. Et, les premiers résultats sont assez alarmants.

Le coordinateur de l’étude Jean-Paul Morin confiait ainsi dans les colonnes du quotidien que “les concentrations atteintes dans l’habitacle sont très fortes, de 3 à 5 fois supérieures à celles de l’extérieur du véhicule“. cette concentration élevée reste cependant ponctuelle et l’impact sur la santé reste à déterminer.

Réduire l’exposition des conducteurs

Afin de réduire cette exposition des conducteurs automobiles, une solution serait de repenser l’évacuation des gaz polluants via un repositionnement des pots d’échappement. On pourrait également lancer la recherche vers de nouveaux matériaux absorbeurs de particules polluantes. D’ailleurs, Audi ou Ford proposent déjà des systèmes de filtres à base de charbon actif sur leurs modèles haut de gamme.

Cette nouvelle donne conduit d’ailleurs Jean-paul Morin a conclure que “les purificateurs d’air sont le sujet marketing des dix prochaines années“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
Pécédent «
Suivant »