Dépistage : la Suisse revient sur les mammographies systématiques

Cancer du sein

Dans le cadre du dépistage du cancer du sein, des mammographies sont systématiquement recommandées aux femmes à partir d’une cinquantaine d’années. Or, aux vues du nombre de faux positifs conduisant à des traitements lourds mais jugés inutiles, la Suisse se pose la question du bienfondé de ce systématisme.

Le dernier rapport du Swiss medical board, organe indépendant, sème la polémique chez nos voisins helvètes. En effet, ce rapport affirme que les programmes de dépistage systématiques du cancer du sein comporteraient plus d’inconvénients que d’avantages. Cette conclusion est basée sur l’analyse de plus d’une centaine d’études menées entre 1963 et 1991.

Pour le SMB, ce dépistage systématique, c’est à dire, les mammographies proposées régulièrement aux femmes de plus de 50 ans, permettraient d’éviter le décès d’une à deux femmes sur 1000. En revanche, les résultats faussement positifs impliqueraient des traitements aussi longs qu’inutile à de nombreuses femmes. L’examen permet en effet de déceler des tumeurs précancéreuses, qui auraient pu ne jamais poser problème.

Des femmes déstabilisées

Pour les experts du SMB, “il n’est pas conseillé de lancer un programme de dépistage systématique par mammographie. Les programmes de dépistage systématique par mammographie existants doivent être limités dans le temps. Toutes les formes de dépistage par mammographie doivent être évaluées en termes de qualité. Pour toutes formes de dépistage par mammographie, une évaluation médicale approfondie ainsi qu’une explication claire avec la présentation des effets souhaités et des effets indésirables sont recommandées”. “Il s’agit à l’avenir d’éviter les examens et traitements inutiles afin que nous nous en sortions avec les moyens dont nous disposons et puissions offrir une médecine aussi bonne que possible“, ajoute le président du SMB.

Bien évidemment, cette position fait réagir la Ligue suisse contre le cancer, qui regrette une nouvelle fois que de tels propos puissent “déstabiliser” certaines femmes. Selon la Ligue, le dépistage systématique comporte toujours plus d’avantages que d’inconvénients.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter