Médicaments: la contrefaçon tue 700.000 personnes chaque année

Les médicaments ont désormais devancés la marijuana et la prostitution dans le classement des trafics illicites. Selon les chiffres publiés mercredi par l’Institut de recherche contre les médicaments contrefaits (IRCAM), la vente de médicaments contrefaits a explosé depuis 2005 et aurait causé le décès de 700.000 personnes dans le monde.

Le trafic illicite de médicaments contrefaits  a pris une telle ampleur qu’il occupe désormais la première place du podium, devant la prostitution ou la vente de marijuana. Selon les chiffres publiés mercredi par l’IRCAM, le trafic de médicament contrefaits a en effet augmenté de 90% depuis 2005. Le trafic touche toutes sortes de médicaments : antibiotique, antidouleurs, anti-inflammatoires, antipaludiques, problèmes d’érection… du plus simple ou plus compliqué. 523 médicaments seraient touchés par ce trafic potentiellement mortel. A titre d’exemple, en 2009, un sirop contre la toux contenant de l’antigivre a provoqué la mort de 84 enfants au Nigeria.

L’augmentation exponentielle de ce trafic trouve son explication dans les gains considérables que cela génère pour les fraudeurs. Un médicament contrefait serait en effet 10 à 25 fois plus rentable que le trafic de drogue. La Fédération internationale de l’industrie du médicament, IFPMA, explique que “la contrefaçon d’un « blockbuster » (médicament générant un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de dollars pour le laboratoire) peut générer un bénéfice de l’ordre de 500 000 dollars pour un investissement initial de 1 000 dollars alors que la même somme de départ investie  dans le trafic de fausse monnaie ou d’héroïne rapporterait 20 000 dollars et dans la contrefaçon de cigarettes 43 000 dollars”.

75% des faux médicaments sont chinois et indiens

Ce trafic a bien évidemment explosé grâce à Internet. Si la vente de médicaments sur Internet est extrêmement encadrée en France, ce n’est pas forcément le cas ailleurs. Aux Etats-Unis par exemple, en 2010, ce sont 36 millions de personnes qui auraient acheté des médicaments sans prescription sur des sites illégaux.

En résumé :

– les médicaments contrefaits seraient à l’origine de 700.000 décès,

– 62% des médicaments en vente sur Internet sont des faux,

– 1/3 des médicaments vendus dans certains pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine sont contrefaits,

– 75% des médicaments contrefaits viennent de Chine et d’Inde.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter