Ecologie : l’ultimatum des Verts à François Hollande

Froissés par les volte-face successives du gouvernement, notamment sur le sujet de la taxation du diesel, les Verts menaçaient la semaine dernière de quitter le gouvernement. A l’occasion d’un conseil fédéral d’Europe Ecologie-les Verts, le secrétaire national du parti, Pascal Durand a lancé un ultimatum au Président de la République, afin d’obtenir des engagements sur la politique écologique. Le gouvernement dispose alors de six jours, jusqu’à vendredi, date de la conférence environnementale, pour faire ses preuves écologiques.

“Le report de la grande loi sur la transition écologique est inacceptable. On nous ment. Il n’y aura pas de transition énergétique dans ce pays si la loi n’est pas soumise au parlement avant fin 2014“. Fort de ce constat, Pascal Durand, secrétaire national d’EELV, lance alors un ultimatum au gouvernement, menaçant de ne pas voter le budget 2014 et donc de sortir du gouvernement si aucun engagement n’est pris sur la politique environnementale. Il donne à François Hollande jusqu’à vendredi, date de la prochaine conférence environnementale, pour apporter la preuve de son engagement.

Silence embarrassé de Cécile Duflot

Invité du 20 heures hier, François Hollande a tenté de répondre aux Verts, expliquant que “chacun doit se déterminer non pas par rapport à un parti dans une majorité (…) mais par rapport à l’intérêt de la France, pas en 2014 mais à moyen et long terme“. Une réponse qui n’augure rien de bon quant à l’avenir ministériel des deux représentants EELV du gouvernement, Cécile Duflot et Pascal Canfin.

A moins qu’une crise interne éclate au sein même du parti, et que les deux intéressés décident de s’accrocher à leur poste. “Je le dis clairement, j’en tirerai les conséquences à titre personnel et je demanderai au mouvement d’en tirer les conséquences: je ne serai pas le secrétaire national du renoncement écologique” explique alors Pascal Durand.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter