Viande de cheval : Spanghero reprend une partie de son activité

SpangheroAprès les éclaboussures du scandale de la viande de cheval sur la société française Spanghero, le gouvernement a donné hier son feu vert à une reprise partielle des activités de transformation de l’entreprise.

Au regard du travail accompli et des conclusions (partielles) qui m’ont été présentées lundi matin, j’ai pris la décision de rétablir l’agrément pour les plats cuisinés, la découpe de viande et la charcuterie”, expliquait hier le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll à l’AFP. Les salariés de Spanghero pourront donc reprendre le travail tandis que l’activité d’entreposage de matières premières congelées demeure à l’arrêt, tant que l’enquête est toujours en cours.

Cette décision intervient après une rencontre hier entre l’intersyndicale du personnel de l’entreprise et les ministres de l’Agriculture, de la Consommation et de l’Agroalimentaire. Stéphane Le Foll nie toutefois avoir cédé à une pression sociale. “Tout a été contrôlé avec la rigueur nécessaire (…) Pouvez-vous imaginer que j’autoriserais une telle reprise si j’avais le moindre doute?

Reste la question de la confiance des clients, l’entreprise ayant été bien éclaboussée par le scandale de la viande de cheval. “La relance de l’activité est conditionnée au retour rapide de la confiance de nos clients, ce qui peut demander un peu de temps“, reconnait le directeur général, Olivier Geminé.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter