Les Bretons sensibles aux alertes EcoWatt

Lors de la vague de froid qui s’était abattue sur la France en janvier et février derniers, la Bretagne avait été placée à plusieurs reprises en alerte orange compte-tenu de sa faible production électrique. Le dispositif EcoWatt avait alors été activé, incitant les Bretons à réduire leur consommation électrique lors des heures de pointe. On sait aujourd’hui, que ce dispositif a eu son efficacité puisqu’il a permis de réduire de 2 à 3% la demande énergétique.

Le Programme EcoWatt mis en place en Bretagne afin d’inciter la population à réduire sa consommation électrique lors des grandes vagues de froid,s’est révélé être un succès en février dernier. Tandis que la région était placée en alerte orange compte tenu de sa faible production électrique, l’activation à plusieurs reprises du dispositif EcoWatt a alors permis de réduire la demande énergétique de 2% à 3% en Bretagne. Un nouveau record de consommation électrique avait pourtant été enregistré en Bretagne le 9 février dernier, avec une demande de 18.000 mégawatts.

Objectif atteint

Les effets des gestes des EcoW’acteurs durant les sept jours de froid se sont traduits par une réduction de la consommation qui a pu atteindre jusqu’à 2 à 3% aux heures les plus chargées, soit l’équivalent de la consommation cumulée des villes de Quimper, Vannes, et Saint-Malo“, précise donc RTE dans un communiqué publié aujourd’hui. “Au terme de cette quatrième campagne, il apparait qu’EcoWatt a atteint ses objectifs“, puisqu’aucune coupure n’a été constatée cet hiver. La Bretagne a donc une nouvelle fois fait preuve de “civisme énergétique”. Déjà, l’année dernière, EcoWatt avait permis d’économiser 1,5 à 2% de la production électrique bretonne.

Le programme EcoWatt compte aujourd’hui près de 45.000 abonnés et ambitionne de toucher 50.000 foyers d’ici deux ans. Prévenus par SMS, mail, ou par l’intermédiaire des réseaux sociaux, les abonnés au dispositif s’engagent à réduire leur consommation électrique lors des alertes.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter