Campagne : Nathalie Kosciusko-Morizet démarre en trombe

Comme attendu, Nathalie Kosciusko-Morizet a été nommée porte-parole de la campagne de Nicolas Sarkozy. La ministre de l’Ecologie a donc du quitter ses fonctions au ministère pour se consacrer à sa nouvelle tache. François Fillon devrait assurer l’interim.

C’est désormais officiel, Nathalie Kosciusko-Morizet a été nommée porte-parole du candidat UMP à l’élection présidentielle, Nicolas Sarkozy. La ministre de l’Ecologie a dans la foulée, quitté ses fonctions à la tête du ministère de l’Ecologie, qui sera désormais sous tutelle du premier ministre François Fillon jusqu’en avril.

A peine nommée, NKM n’y est pas allée de main morte à l’encontre des adversaires politiques de son candidat. Première cible, François Hollande, “qui dit le matin des choses différentes de ce qu’il dit l’après-midi et qui surtout entretient le flou sur ses propositions“. “Pire que cela, il dit des choses différentes selon les publics. La vérité de Londres n’est pas la vérité de Paris. Et que dira-t-il à Athènes ou à Pékin ? ” demande la porte-parole.

L’ancienne ministre de l’Ecologie a ensuite fustigé les accords conclus entre le PS et Europe Ecologie-Les Verts. Nathalie Kosicusko-Morizet qui qualifie ces accords de  “misérables“,  déplore la négociation de “réacteurs nucléaires contre circonscriptions“. “Les verts font cela pour pouvoir avoir un strapontin à l’Assemblée nationale“conclut la porte-parole.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter