Pollution : Pékin accuse les Etats-Unis de sensationnalisme

Les relations sont tendues entre Pékin et les Etats-Unis sur le front de la pollution. En effet, alors que l’ambassade des Etats-Unis  en Chine annonçait un indice de pollution “dangereux” dimanche dernier dans la capitale chinoise, les autorités l’accusent de sensationnalisme.

Selon l’information révélée par le quotidien chinois Jinghua Shibao, un différent opposerait les autorités de Pékin et l’ambassade des Etas-Unis en Chine sur le dégré de pollution de l’air de la capitale chinoise. Pékin reproche aux Américains de diffuser des indices de pollution beaucoup plus alarmants qu’ils ne sont vraiment. Ainsi, alors que dimanche l’ambassade des Etats-Unis annonçait un indice de pollution “dangereux“, les chiffres locaux indiquaient un air “légèrement pollué“. Cette légère pollution avait tout de même conduit Pékin a fermé six autoroutes et retardé ou annulé plus de 200 vols aériens.

Pour le porte-parole du Bureau de protection de l’environnement de Pékin, interrogé par le quotidien chinois, “ils cherchent à faire sensation en publiant ces chiffres, ce n’est pas une attitude très sérieuse vis-à-vis de la recherche“. Néanmoins, certains médias officiels chinois se sont penchés sur la question et ont constaté que la différence de chiffres proviendrait du mode de calcul utilisé. Les Chinois ne tiendraient pas compte dans leur calcul du taux de pollution des fines particules, pourtant parmi les plus dangereuses pour le système respiratoire des habitants.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter