Réunion du groupe national “loup”

Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l’Écologie réunira demain le groupe national « loup » en présence de toutes les parties concernées : organisations professionnelles de l’élevage, associations de protection de la nature, services de l’Etat en charge des questions agricoles et de protection de l’environnement.

Ce groupe national “loup” a pour objectif d’aider à définir en concertation avec toutes les parties concernées les conditions de mise en ?uvre d’une politique favorable à la cohabitation entre les activités d’élevage et la présence du loup, espèce protégée au niveau européen. La réunion de demain sera l’occasion d’effectuer un bilan des mesures prises pour la saison 2011 d’estives pour mieux assurer la défense des troupeaux contre les attaques des loups :

–    la possibilité pour les éleveurs victimes d’attaques d’effectuer des tirs de défense à l’aide de carabines ;
–    la possibilité pour les éleveurs voisins d’un éleveur fréquemment victime d’attaques d’effectuer eux aussi des tirs de défense ;
–    la simplification du processus de mise en ?uvre de tirs destinés au prélèvement d’un loup par des personnes spécialement mandatées (lieutenants de louveterie, chasseurs, ?).

3 loups abattus volontairement

Quatre-vingt-dix autorisations de tirs de défense au bénéfice d’éleveurs et 7 autorisations de tirs de prélèvement ont ainsi été délivrées jusqu’au début du mois d’octobre par les préfets de départements. Ces mesures ont conduit pour la première fois à l’abattage volontaire de 3 loups, ce qui, compte-tenu du braconnage de trois autres loups, a conduit à atteindre le quota de 6 loups dont la destruction était possible sans nuire à l’état de conservation de l’espèce

Parallèlement, les indemnisations pour prendre en compte le manque à gagner des éleveurs en raison de la perte, de la mort ou du dérangement de leurs animaux à la suite d’attaques de loups ont été réévaluées à compter de janvier 2011.

Des améliorations

Cette réunion sera également consacrée à la discussion des conditions de mise en place des diverses améliorations proposées par la ministre à la suite d’un déplacement à Vassieux-en-Vercors (Drôme) en février 2011 puis au cours d’une réunion avec des représentants des Alpes-du-Sud en juillet 2011 :

–    la « territorialisation » de la mise en ?uvre des tirs de défense permettant aux éleveurs situés dans des zones à risques d’attaques importantes d’obtenir, de manière simplifiée, une autorisation dès le début de la saison de pâturage ;
–    la réévaluation du seuil de prélèvement maximal de loups pouvant être prélevés tenant compte du volume des attaques constatées l’année précédente ;
–    le renforcement des capacités techniques en vue de l’efficacité de prélèvement de loups ;
–    l’ajustement technique du protocole en tenant compte du retour d’expérience de 2011.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter